Salon international des métiers et de l’emploi : les charmes de l’agro-industrie

Transformation des fèves de cacao, production du vin blanc, etc. sont présentés depuis mercredi dernier à Yaoundé.

Anny Ruth Banoun, présidente d’une coopérative spécialisée dans la transformation des produits dérivés du cacao, a exposé hier à Yaoundé, les nombreux produits qui peuvent être obtenus grâce à la transformation du cacao, tout en contribuant à la création de nouveaux emplois : « A travers la transformation du cacao, nous obtenons des produits dérivés tels que le beurre de cacao, du chocolat à tartiner, etc. Chacun de ces produits permet de créer plusieurs emplois et celui qui s’y lance peut, à terme, devenir un employeur ». Rosalie Ngueya, membre de l’Association des femmes de l’Est a quant à elle expliqué que grâce à la farine de plantain, son association est capable de produire des croquettes en grande quantité et les commercialiser. A base de cette même farine de plantain, a-t-elle ajouté, l’on peut également obtenir du vin blanc. Et, à ce jour, a-t-elle insisté, « nous employons une vingtaine de personnes ». Ces niches d’opportunités ont été présentées lors du Salon international des métiers et de l’emploi (Sime). 


Read also : Approvisionnement en poulet: Le Brésil en renfort

Rendu à sa deuxième journée, le Sime 2020 a déployé de gros moyens pour attirer l’attention des autorités et de l’opinion publique sur ces secteurs qui peuvent relancer l’économie, après le Covid-19. C’est en effet sur le thème « Relancer les opportunités d’emplois au Cameroun dans un contexte post Covid-19 : les leviers à actionner », que se déroule depuis le 9 septembre dernier le Sime 2020 au Centre International de l’artisanat de Yaoundé. Outre la transformation des produits locaux, ces opportunités se recrutent dans les secteurs tels que la topographie, maintenance et réparation automobile, l’agro-pastoral, l’industrie textile, l’économie numérique, etc. « Il est question de montrer que ce sont des secteurs que nous devons mettre en avant, afin de promouvoir les emplois dans le contexte de la crise sanitaire actuelle », a expliqué Débora Ngo Tonye, commissaire du Sime 2020.


Read also : Elaboration du budget 2021: Le conseil régional se forme

La 9e édition du Sime 2020 offre également aux exposants des formations. Avec des modules spécifiques sur la valorisation de la transformation des produits locaux, l’accès au marché, entre autres. Le volet commercialisation des produits sur les plateformes numériques n’est pas en reste. Les exposants reçoivent des formations sur la « valorisation et la commercialisation des produits sur facebook ». 


Read also : Hydrocarbures, Télécommunications, Electricité …: Un forum pour améliorer la régulation

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category