Economie

Artisanat : un trésor à rentabiliser

Le Ministère en charge du secteur a organisé hier à Yaoundé, un atelier visant à le rendre plus compétitifs.

Aider les artisans à mieux vivre de leur art. Telle est l’ambition que se donne le ministère des Petites et Moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa). Pour ce faire le département a organisé hier à Yaoundé, un atelier de renforcement des capacités des acteurs institutionnels et non institutionnels à la structuration de l’artisanat. L’atelier a mis ne face des experts et autres formateurs, les artisans des quatre coins du pays. En ouvrant les assises, Joseph Tchana, secrétaire général du ministère a indiqué que l’atelier visait à aider les acteurs à élaborer un plan de structuration des filières artisanales à fort potentiel de croissance.  
En effet, le Cameroun dénombre de nombreux artisans au talent avéré, repartis à travers trois secteurs : la production, les services et l’art. De ce fait, l’artisanat offre de nombreuses opportunités en termes d’emplois et de richesses nécessaires pouvant renforcer le Produit intérieur brut (PIB). Malgré ce potentiel, les artisans camerounais, peinent à imposer leur savoir-faire sur le marché national. Difficile donc pour la filière de véritablement nourrir son homme. L’un des remèdes à ce mal est sans doute la structuration. 
L’encadrement du ministère, appuyé par certains experts du secteur public et privé est destiné aux artisans et aux organisations professionnelles d’artisans. La structuration en elle-même va permettre de mettre en place des facilités de commercialisation des produits artisanaux à travers le commerce  équitable, d’assurer un meilleur suivi du secteur et partant de là, mieux identifier sa contribution au (PIB). D’après, Alain Sylvain Fouda, l’un des experts, « il faut préalablement, identifier les contraintes liées à la structuration de l’artisanat dès la base et sélectionner les filières à structurer de manière prioritaire.  
D’après des informations recueillies auprès de ce département, cette structuration sera suivie de l’identification des filières artisanales au niveau communal, départemental, régional et national. Par ailleurs, les contraintes liées à la structuration de l’artisanat dès la base seront identifiées et pour couronner le tout, une réflexion pour des solutions quant à un meilleur impact local sera menée.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps