Régions

Extrême-Nord : la malnutrition dans le viseur

Une délégation du ministère de la Santé publique (Minsanté) a séjourné mardi dernier à Kaélé. Conduite par le Dr Fanné Mahamat, directrice de la promotion de la santé, la mission était constituée de responsables de l’Ong Hellen Keller et de l’Unicef. Objectif : apprécier les activités de nutrition et de santé menée dans les régions du Nord et de l’Extrême-Nord par le Minsanté et ses partenaires. « La malnutrition est un problème de santé publique dans les régions du Nord et de l’Extrême-Nord », a expliqué d’emblée le Dr Fanné Mahamat. « D’où l’urgence de s’y intéresser particulièrement afin de réduire à sa plus simple expression ce fléau de notre société », a-t-elle poursuivi. Imane Cherif, chef bureau de l’Unicef à Maroua, a pour sa part souligné que « la lutte contre la malnutrition est un combat de longue haleine et aucun effort ne saurait être de trop ». Surtout que, malgré les efforts déployés jusque-là, « les besoins en nutrition restent pressants, car au moins le tiers des enfants en souffre à travers le septentrion », renseigne Dr Ismael Tetd, directeur pays de Hellen Keller, une organisation qui accompagne le gouvernement dans cette lutte depuis 1992. 
Après avoir examiné la situation, plusieurs projets allant de la prévention à la prise charge des enfants malnutris sont menés. Un accent particulier est mis sur l’utilisation des aliments locaux disponibles sur le marché. Une astuce que Nadine Asta, mère d’un enfant souffrant de malnutrition apprécie bien. « Ces multiples projets de lutte contre la malnutrition pour assurer la sécurité alimentaire de nos enfants sont une aubaine. Nous en profiterons au maximum, et nous disons merci au gouvernement et ses partenaires ».  
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps