Politique

Sanaga-Maritime : les chefs se concertent

Les chefs traditionnels de cette circonscription administrative se sont réunis samedi dernier à Songmbengue pour trouver une stratégie consensuelle.

Evaluer leurs atouts, identifier leurs faiblesses et penser la meilleure stratégie pour une participation gagnante aux élections régionales du 6 décembre prochain. Les membres du commandement traditionnel de la Sanaga-Maritime-Nord ne veulent pas participer à cette échéance électorale en rangs dispersés.  A cet effet, les chefs traditionnels de 1er, 2e  et 3e degrés de cette circonscription électorale se sont réunis samedi dernier à Songmbengue. Venus des cantons des arrondissements de Ngambe, Ndom, Massok-Songlolo, Nyanon et Pouma, ils étaient par ailleurs assistés des autorités parlementaires et municipales, ainsi que de certaines forces vives de cette localité.
Après avoir redéfini la catégorie des membres du commandement territorial éligibles, notamment les chefs de 1er et 2e degrés, conformément à la loi, les participants ont fait une kyrielle de propositions. Toutes allaient dans le sens de la recherche d’un consensus pour une potentielle sélection, une cooptation ou à une élection des candidats. Ainsi, ils ont fait la suggestion d’un découpage du département en trois aires géographiques (Centre,Sud et Nord). Ils ont surtout souhaité que la représentativité et l’état de service prévalent. Bien plus, sa Majesté Imoma Imoma Bassong, chef de 2e degré du canton Babimbi et président de séance, a martelé que « le choix soit davantage porté sur des chefs capables de défendre les intérêts socio-économiques de la communauté ». Tous ces critères doivent respecter les composantes sociologiques et le genre, prescrits par le Code électoral de 2012.
Cette palabre a permis de poser les balises d’une répartition consensuelle des cinq sièges dont dispose le département de la Sanaga Maritime. Elle a été à la fois appréciée par le député Marinette Yetna et sa Majesté Joseph-Antoine Bell, chef traditionnel de 3e degré de Mouande. Pour eux, ces assises sont la preuve que tous les fils du département sont capables de regarder dans la même direction et bâtir ensemble.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps