Société

Baccalauréat général : les résultats sont là

Les candidats sont fixés sur leur sort depuis vendredi dernier. 47% de taux de réussite pour cette session 2020.

Une baisse dans le succès à cet examen. Le baccalauréat de l’enseignement général a donné son verdict vendredi dernier. C’est par message payant via un numéro court que les candidats à cet examen ont été informés de leur statut. Pour la session 2020, le taux de réussite global est évalué à 47,22%. Une baisse de 13 points par rapport à 2019. Ce chiffre n’a pas entamé la joie des lauréats. Elodie Ekani est de ceux-là. Alors que la rumeur circulait encore vendredi à 12h, la jeune fille inscrite au collège Sainte Thérèse de Mva dans le département de la Lékié, s’est empressée de venir se renseigner auprès des encadreurs pour les cours préparatoires aux grands concours post-bac. C’est devant le portail du lycée de Ngoa-Ekelle qu’elle aura la délivrance. Statut : admise pour le baccalauréat A4 Espagnol. La jeune bachelière se voit déjà journaliste, si elle réussit à braver le concours d’entrée à l’Ecole supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication (Esstic).
C’est devant ce même portail qu’élèves et parents se sont massés quelques heures plus tôt. Objectif, obtenir le numéro de matricule du candidat et demander son statut au numéro 8070. Du coup, pas besoin d’attendre l’affichage prévu pour la soirée, voire le lendemain samedi. Sur place, Junior Eto’o, élève dans ce lycée, n’a pas contenu son euphorie. « J’ai eu mon Bac C. C’est incroyable. Je pense à aller à Dubaï pour des études de pétrochimie. En attendant la réouverture des frontières, je vais d’abord essayer le concours de l’Ecole normale supérieure », dit-il. Ambition tout aussi grande pour Timothée Rosy Edoa. Au milieu de ceux qui explosent de joie et éclatent en sanglots devant leurs résultants, il se sent un peu seul. Inscrit au collège Les pharaons à Anguissa, il a passé l’examen au lycée de Ngoa-Ekelle. « Depuis la maison, je sais que j’ai mon bac C en poche. J’avais besoin d’arriver ici pour voir les camarades. Maintenant, je suis galvanisé pour le concours de l’Ecole nationale des Travaux publics que je prépare. Je rêve d’être un grand architecte. »
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps