Sports

Football : le TAS réhabilite la Ligue

La sentence du Tribunal arbitral du sport est tombée hier à Lausanne. La Fécafoot prend acte de cette décision.


Depuis le 5 août 2019, la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) est dans une bataille juridique contre la Fédération camerounaise de football (Fécafoot). Un an et six semaines plus tard, le Tribunal arbitral du Sport (TAS) a rendu sa sentence hier à Lausanne (Suisse) en déclarant la suspension de la LFPC par la Fécafoot illégale, à tout le moins depuis le 18 octobre 2019. Par conséquent, les droits de la LFPC, notamment ceux liés à l’organisation des championnats professionnels au Cameroun (Elites One et Two), sont pleinement rétablis à compter de la même date. Une décision qui remet en cause la saison 2019-2020, et entraîne la fin du Comité technique transitoire (CTT) chargé de l’organisation du championnat professionnel. 
Tout a commencé le 19 juillet 2019. Ce jour-là, la Fécafoot a transmis à la Ligue l’ordre du jour de la session extraordinaire de son assemblée générale du 26 du même mois dont l’un des points à l’ordre du jour était l’examen et l’adoption de certaines modifications de la Ligue et de la Convention entre la Fécafoot et la Ligue. Un point que la Ligue contestera, estimant que la Fécafoot n’a pas la compétence de modifier les statuts de la Ligue.  Le 26 juillet, la Fécafoot va adopter les modifications des statuts de la Ligue. Et le 5 août, celle-ci conteste cette résolution en saisissant la Chambre de conciliation et d’arbitrage du Comité national olympique et sportif du Cameroun (CNOSC). Le bureau et le Comité exécutif de la Fécafoot décident alors de suspendre la Ligue, sans que la décision ne soit formellement entérinée par l’assemblée générale. Entre temps, le Comité technique transitoire chargé d’exercer les prérogatives jusqu’alors déléguées à la Ligue est mis sur pied. 
La sentence du TAS tombe au moment où la Fécafoot a convoqué le personnel de la LFPC pour affaire urgente les concernant. Il s’agissait d’une vingtaine de personnes contactées pour leur recensement. Au moment où la réhabilitation de la LFPC est signifiée, le mandat de son président, Pierre Semengue est arrivé à son terme depuis le 27 juillet 2020. Au regard de cette mise entre parenthèse de ses activités, le président de la Ligue pourrait bien vouloir rattraper le temps perdu. Dans un communiqué de presse, la Fécafoot a pris acte des conclusions du verdict du TAS. Elle a annoncé qu’elle soumettra cette sentence à ses organes internes compétents que sont le Comité exécutif et l’Assemblée générale prévus les 24 et 25 septembre 2020 pour les suites à lui accorder.   
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps