Economie

Télédistribution : le marché s’anime

Avec de nouvelles offres, les consommateurs ont désormais de multiples options en fonction de leurs centres d’intérêt.

Le choix. Les Camerounais en ont de plus en plus quand il s’agit de décider l’opérateur vers lequel se tourner pour acquérir des images de télévision. Le dernier arrivé, l’opérateur de télévision numérique terrestre au Cameroun est d’ailleurs en promotion en ce moment. A 1000 F, l’usager s’offre un décodeur HD et une parabole gratuite. Il a ensuite la possibilité de choisir entre les deux bouquets proposés par cet opérateur. Les prix vont de 5500 F (110 chaînes de télévision) et 10500 F (170 chaînes). Sur le marché, ce nouveau venu qui a officiellement lancé ses activités au Cameroun en janvier dernier, a trouvé d’autres opérateurs qui eux aussi ont considérablement démocratisé les prix des images. « Nous avons effectivement beaucoup d’opérateurs de télédistribution en plus des câblodistributeurs. Ce qui permet au consommateur de choisir selon ses préférences et centres d’intérêt, mais surtout selon sa bourse », affirme Jerôme Hèles, agent public, rencontré au centre-ville de Yaoundé hier en fin de matinée. Celui-ci s’est laissé tenter par un opérateur dont le responsable est également propriétaire d’un groupe média au Cameroun. En plus du bouquet de base constitué de plus de 90 chaînes à 2500 F, le consommateur a la possibilité de pencher pour trois autres options proposant des chaînes supplémentaires le tout au coût de 4500 F. Et à ce prix, le téléspectateur n’a pas moins d’une centaine de chaînes.  
En effet, ils sont nombreux à offrir ce service au Cameroun. Canal Sat, Creolink, Free Africa, Startimes, TNT Africa… Un marché diversifié, qui plaît aux amoureux du petit écran. A l’instar de Reine M. qui a opté pour un bouquet de 5000 F par mois pour près de 850 chaînes de télévision et de radio. « J’ai ce que je cherche en termes d’informations, de documentaires. De dessins animés pour mes neveux. Jusqu’ici, je n’ai pas eu de souci pour la qualité de l’image sur les chaînes que je regarde prioritairement. C’est vrai qu’il y en a qui ne fonctionnent pas toujours, surtout celles en haute définition. Mais, cela me va », explique-t-elle. Effectivement, les bouquets de cet opérateur varient entre 5000 F et 12000 F selon les options. C’est d’ailleurs un peu la tendance des prix chez différents opérateurs. Par contre, il y en a un dont les prix varient entre 5500 F et 45000 F. Ce qui n’est pas du goût des consommateurs justement. « On pensait que la diversité de l’offre allait entraîner une baisse générale des prix. Il n’est pas normal que pour le même service, les prix soient aussi différents», confie cet autre usager. Aussi, nombre d’usagers sollicitent-ils l’arbitrage de l’Etat dans cette diversité d’offres pour une harmonisation des prix.
A côté de ces offres des télédistributeurs, il y a également les câblodistributeurs qui contribuent à satisfaire la demande avec des prix tout aussi concurrentiels. A l’occasion de la loi de finances 2020, certains opérateurs avaient revu leurs prix à la hausse.  
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps