Politique

Gestion forestière : les parlementaires renforcent leurs capacités

Députés et sénateurs sont à Ebolowa, depuis lundi dernier, pour s’imprégner des enjeux environnementaux et le cadre légal du secteur forestier au Cameroun.

« Le pays consacre, une place de plus en plus importante aux politiques publiques en lien avec la gestion durable de l’environnement et la conservation des biodiversités ». Cette affirmation est de l’honorable Jean Jacques Zam, coordonnateur national du Réseau de parlementaires, pour la gestion durable des écosystèmes des forêts d’Afrique Centrale (REPAR). C’était lundi, à Ebolowa, lors de la cérémonie officielle de lancement d’un atelier d’information et de renforcement des capacités des parlementaires sur les enjeux environnementaux et de cadre légal du secteur forestier au Cameroun, qui se déroule du 14 au 19 septembre. La cérémonie, qui était présidée par l’honorable Hilarion Etong, vice-président de l’Assemblée nationale, s’est déroulée en présence du gouverneur, Félix Nguélé Nguélé. Ces travaux sont organisés avec le soutien de la coopération allemande.
A côté de multiples inquiétudes sur la dégradation de la biodiversité se dressent  les problèmes de climat et l’utilisation responsable des forêts et la conservation de la biodiversité.  Une prise de conscience justifiée pour permettre l’implication totale des parlementaires à cause de la montée en puissance des phénomènes climatiques extrêmes dans le monde. Le Cameroun dispose de 22 millions d’hectares de forêt dont 17 millions de forêts denses et humides, soit une représentation de 48% de la surface du territoire national. Un potentiel qui fait du Cameroun l’un plus grand pays forestier du bassin du Congo. Le REPAR a fait de la préservation et la bonne gestion de cet écosystème forestier, un objectif majeur. L’option prise par le Cameroun dans le cadre réglementaire de la gestion des forêts interpelle, à plus d’un titre, les parlementaires. Des actions, comme celle qui permet la rencontre d’Ebolowa, en sont une illustration. L’objectif est de donner aux parlementaires, les connaissances et les outils nécessaires, pour mener avec plus d’efficacité leurs missions. Les travaux, qui reposent essentiellement sur une approche interactive, permettront aux participants de mieux connaitre les textes juridiques relatifs à la gestion durable des forêts, à la protection de l’environnement et de la biodiversité ainsi que les enjeux y afférents.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps