Politique

Investiture RDPC dans le Ndé : place à la transparence

La commission que préside Claude Juimo Monthe a achevé les opérations de réception et d’analyse des dossiers hier mardi.

Bastion imprenable du Rdpc, le département du Ndé entend réaffirmer cette position le 6 décembre prochain lors de l’élection des conseillers régionaux. C’est pourquoi le parti mise sur la transparence et l’objectivité dans la sélection des listes des candidats susceptibles de porter la vision du chef de l’Etat en matière de décentralisation. Lundi dernier, le président de la Commission départementale de réception et d’analyse pour les investitures des candidats du Rdpc dans le Ndé l’a réaffirmé au cours d’une concertation portant sur l’investiture des candidats du parti au pouvoir. 
Une réunion à laquelle ont pris part le Minhdu Célestine Ketcha Courtès, les chefs traditionnels et les militants. Dans son message, le député Claude Juimo Monthe a rappelé aux militants que l’élection des conseillers régionaux vient parachever la mise en place de la constitution de 1996. Dorénavant, « ce ne sera plus seulement à Yaoundé de s’occuper de nos affaires locales. Ce sera à nous, vous, à tous ceux qui sont concernés de pouvoir le faire. Il importe que les femmes, les hommes, les jeunes  que nous enverrons à la région à Bafoussam, soient à mêmes de comprendre les enjeux, de faire des propositions pour que l’Etat soit encouragé à transférer de plus en plus des ressources en périphérie », a indiqué Claude Juimo Monthe. 
Et pour cela, il a rappelé l’importance de faire preuve d’objectivité, de transparence, d’impartialité et de rigueur dans le choix des candidats. Le membre du Comité central a redit la nécessité de travailler dans un esprit de cohésion, d’union, de fraternité et d’impartialité. Le chargé de mission, Jean Pierre Keutchali, a rappelé les critères de sélection des candidats tels que contenus dans la circulaire du président national du Rdpc. Les candidats devaient déposer leurs listes hier au plus tard à 15h30, délai de rigueur. La commission, elle, devait acheminer ces listes tard en soirée à Bafoussam, à la commission régionale présidée par le sultan Ibrahim Mbombo Njoya.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps