International

Transition au Mali : un président civil désigné

Bah N’Daou, l’ancien ministre de la Défense de Ibrahim Boubacar Kéïta été désigné hier. Assimi Goïta, le chef de la junte, devient le vice-président.

Dans un flash spécial diffusé hier sur les ondes des médias électroniques maliens, le colonel Assimi Goïta, le chef de la junte qui a pris le pouvoir par un coup d’Etat le 18 juin dernier, a rendu public le nom du président de la transition. Ce sera Bah N’Daou, ex-ministre de la Défense. Il sera secondé à la vice-présidence par le chef de la junte lui-même, le colonel Assimi Goïta. « La cérémonie de prestation de serment aura lieu le vendredi 25 septembre », a précisé le colonel Goïta. Ces nouvelles sont issues des délibérations du collège mis en place pour la désignation de ces personnalités.
Bah N'Daou et le colonel Assimi Goïta ont été nommés par un collège de 17 électeurs choisis par la junte. Ils conduiront une transition qui durera 18 mois et aboutira à des élections générales. Le nouveau chef d’Etat a été ministre de la Défense sous Ibrahim Boubacar Keïta, le président de la République renversé par le putsch du 18 août. Il fut aussi aide de camp du général Moussa Traoré, ex-dirigeant militaire du pays.
La désignation du nouvel homme fort du Mali intervient après plusieurs semaines de négociations entre Maliens et des pressions exercées par la communauté internationale (La Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest – CEDEAO – notamment) sur l’impérative nécessité de laisser la transition à un chef d’Etat civil. La CEDEAO a menacé la semaine dernière de prendre des sanctions et d'imposer un embargo total sur le Mali si le pouvoir était conservé par les militaires.
Aucune réaction n'a pu être obtenue dans l'immédiat au siège de l'organisation africaine. Kaou N'Djim, porte-parole de l'influent imam Mahmoud Dicko, l'un des chefs de file de la contestation politique, s'est félicité du choix de ces hommes. « Bah N’Daou est une personnalité intègre. Il n'a jamais été impliqué dans des affaires de malversation financière », a-t-il déclaré à un confrère.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps