International

Mali : Bah N’Daw prend les rênes

Le président de transition sera investi ce vendredi à Bamako au cours d’une cérémonie solennelle en présence des émissaires de la CEDEAO.

Ce vendredi est un grand jour pour le colonel-major à la retraite, Bah N’Daw. Nommé lundi dernier à l’issue de concertations menées par le Comité national pour le Salut du peuple (CNSP), la junte militaire, cet ancien ministre de la Défense prendra officiellement fonction au cours d’une cérémonie solennelle à Bamako. Il prêtera serment en présence des émissaires de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) présents dans la capitale malienne depuis mercredi dernier. 
La cérémonie de ce jour intervient au lendemain de deux rencontres importantes que Goodluck Jonathan, médiateur de la CEDEAO, a eues la veille avec des officiels maliens. D’abord au ministère de la Défense avec le chef de junte militaire, le colonel Assimi Goïta. Par la suite en compagnie du vice-président de transition, ils se sont rendus au Camp de base, résidence présidentielle, pour y rencontrer Bah N’Daw. A l’ordre du jour de ces entretiens, la question du Premier ministre qui devra être un civil ; la dissolution immédiate de la junte une fois le gouvernement de transition en place et la libération des personnalités arrêtées lors du putsch et toujours incarcérées depuis lors, à l’instar de l’ancien Premier ministre, Boubou Cissé. L’ancien président nigérian, Goodluck Jonathan, qui ne s’est toujours pas prononcé sur la question des sanctions contre le Mali, a promis de s’adresser à la presse ce vendredi sur le bilan de sa mission après l’investiture du colonel-major Bah N’Daw. Mais, il a d’ores et déjà annoncé que l’honneur reviendra par la suite à Nana Akufo-Ado, président du Ghana et président en exercice de la CEDEAO de se prononcer sur une éventuelle levée de l’embargo sur le Mali. 
Pour nombre d’observateurs, la présence annoncée ce vendredi des émissaires de l’organisation sous-régionale à la cérémonie d’investiture est une reconnaissance tacite du duo Bah N’Daw-Assimi Goïta pour conduire la transition sur une période de dix-huit mois tel que tracée par la junte militaire. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps