Société

Attribution des palmes académiques : 1180 dossiers en examen

La sixième session de ce Conseil visant à honorer les enseignants s’est tenue hier à Yaoundé.


1180 personnels du secteur de l’éducation nationale, soit 521 postulants au grade d’Officier et 659 au grade de Chevalier. C’est le nombre de dossiers soumis hier à l’examen des membres du Conseil national d’attribution des palmes académiques (CNAPA), session 2020. À l’ouverture des travaux, le secrétaire d’Etat auprès du ministre des Enseignements secondaires, Boniface Bayaola a rappelé que cette activité revêt une grande importance car elle consacre le mérite de certains personnels des corps de l’Education nationale. Dans ce sens, en étudiant ces dossiers, les membres du Conseil ont été appelés à être attentifs sur les critères d’éligibilité, mais aussi à prendre en compte les enseignants victimes de violences de toutes sortes dans l’exercice de leurs fonctions. Il a par ailleurs précisé que la spécificité de cette session est l’ouverture du grade d’Officier, réservé à la première cuvée de chevaliers des palmes académiques, au cours de l’édition du 5 octobre 2015.
Les critères d’évaluation des dossiers ont ainsi été énumérés. Pour ce qui est du grade de chevalier, il est réservé aux enseignants justifiant d’une ancienneté de 15 ans au moins d’enseignement effectif. Celui-ci remplit les conditions générales relatives à la qualité des services rendus à l’éducation, à la production des œuvres de l’esprit, à la contribution et au rayonnement de la profession d’enseignant, des services exceptionnels rendus à l’éducation nationale. L’accessibilité au grade d’Officier quant à lui est conditionné par l’obligation d’avoir passé cinq années au grade de Chevalier. « Évidemment, une fois qu’on est Officier, il faut cinq ans de plus pour passer au grade de Commandeur. Mais pour l’instant, ce grade n’existe pas. Celui d’Officier est d’ailleurs introduit pour la première fois cette année. Ce qui veut dire qu’il faudra attendre encore cinq ans pour que le grade de commandeur puisse être lancé au niveau de l’Education nationale », a expliqué Jean Honoré Essongo Mbondjok, coordonnateur adjoint du secrétariat technique du CNAPA. 
Le processus d’attribution des palmes académiques aux enseignants a effectivement pris corps en 2015 et est rendu aujourd’hui à sa sixième année. La session consacre donc un processus entamé depuis le 13 janvier 2020 avec la signature de la lettre circulaire n°01/20 portant lancement des candidatures aux palmes académiques. Il connaîtra son apogée le 5 octobre 2020, avec la célébration de la Journée mondiale de l’enseignant couplée avec la rentrée scolaire 2020/2021. 
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps