Route Grand : Zambi-Kribi Les travaux avancent

La livraison de ce chantier, exécuté à 53% avec près de 87% des délais consommés, est prévue pour mars 2021.


Ce n’est plus un rêve. Le bitume est même déjà posé dans certains villages se trouvant entre Kribi et Grand Zambi, localité située à quelques kilomètres de Bipindi. Pour un bon nombre des populations de Bidou, Ndoua, Bandewouri et Grand Zambi, les bourbiers d’il y a quelques mois sont devenus des souvenirs. La route Grand Zambi-Kribi qui s’inscrit dans le programme d’appui au secteur de transport phase II est en chantier. Pour s’assurer de la qualité des travaux, une mission conjointe Banque africaine de développement (BAD) et le ministère des Travaux publics (MINTP) était sur le terrain le 28 septembre 2020. La forte équipe que conduisait le coordonnateur de la cellule des projets BAD-Banque mondiale au MINTP, Mathurin Zanga, a apprécié l’évolution des travaux.
La route Grand Zambi-Kribi, troisième maillon du corridor Yaoundé-Kribi dont la distance est de 53 kilomètres, est cofinancée par la BAD et l’Etat du Cameroun. L’enveloppe est évaluée à plus de 33 milliards de F. A ce jour, les travaux entrepris par CGOC, une société chinoise, sont réalisés à 53%. D’après les ingénieurs chinoiis et camerounais, ces travaux devraient s’achever en mars 2021. Même si les fortes pluies qui s’abattent dans le département de l’Océan depuis près de trois mois, ralentissent le travail.
Grand Zambi-Kribi, d’après les experts, est une route de rase campagne qui répond aux normes internationales. Sa chaussée est large de sept mètres, avec en plus 1,5 m d’accotement de part et d’autre. La couche de base (mélange de graviers et de bitume) de cet ouvrage est de 12 cm. Sur cette couche on posera cinq cm d’enrobé (goudron). Quant à la couche de formation, elle est de 20 cm en grave concassée. « Cette route est réalisée pour supporter le trafic qui partira du port de Kribi vers Yaoundé », précise Camille Dina Bawa, ingénieur. Il ressort aussi que la route Kribi-Yaoundé passant par Bipindi, Lolodorf, Mvengue, Ngomedzap, Olama, Akono Ngoumou est l’itinéraire rapide pour la capitale. Elle a été tracée par les allemands en 1901.
Cette descente d’évaluation sur le terrain a été effectuée dans le cadre de la 46e revue trimestrielle des projets cofinancés par le Cameroun et certains bailleurs de fonds tels que la BAD, la Banque mondiale et la coopération japonaise. Une rencontre axée entre autres sur l’examen des rapports d’audits, le suivi financier et des activités des grands projets de développement au Cameroun
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category