Université de Dschang: l’excellence académique primée

Le recteur Pr Roger Tsafack Nanfosso a récemment présidé la cérémonie de proclamation des résultats.
 
Naomi Gaëlle Tchouante a eu le privilège de recevoir son parchemin de major du Master recherche en sciences de gestion, option Finance, des mains du recteur de l’université de Dschang (UDS), le Pr Roger Tsafack Nanfosso. Le visage rayonnant de joie, elle confie que « c’est une fierté d’être major parmi les hommes ». 
Ils sont nombreux qui, comme la lauréate, ont sacrifié à ce rituel au cours de la cérémonie de proclamation des résultats de l’année académique 2015-2016, le 3 août dernier à l’amphi 1000 de l’UDS. Ainsi, on pouvait apprécier par exemple, le carton plein (100%) des étudiants de Master en biologie végétale de la Faculté des Sciences. Seuls les niveaux DUT, Licence et Master (partiellement) étaient concernés. Pour une démarche qui est la première du genre, les résultats issus de la réforme récemment engagée par le conseil rectoral pour donner plus d’envergure au système LMD, sont satisfaisants. 
L’on peut citer notamment la semestrialisation des enseignements et des évaluations pour les près de 30 000 étudiants de l’université. Selon les responsables de l’UDS, les relevés de notes sont en principe disponibles ou le seront sans délais dans les scolarités des différents établissements. Le taux de réussite global s’évalue à près de 70% dans les sept établissements de l’UDS : Facultés des Lettres et Sciences humaines, des Sciences économiques et de Gestion, des Sciences juridiques et politiques, des Sciences, d’Agronomie et Sciences agricoles, l’Institut universitaire Fotso Victor de Bandjoun et l’Institut des Beaux-arts de Foumban. 
La réussite de ce processus, indique le recteur de l’UDS, est à mettre au crédit d’une dynamique collective entre le conseil rectoral, les personnels enseignant et non-enseignant. Son principal motif de satisfaction, « Les étudiants ont l’opportunité de repartir dès août avec leurs parchemins ou de pouvoir s’inscrire dans d’autres universités, de pouvoir postuler aux concours avec leurs parchemins, de pouvoir prétendre à la mobilité qu’offre le système LMD aussi bien au pays, dans la sous-région qu’au niveau international.»

 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie