Politique

Relance du tourisme : l’appui du gouvernement encore sollicité

Le communiqué rendu public hier à l’issue de la session extraordinaire du Conseil national du Tourisme présidée par visioconférence par le Premier ministre, chef du gouvernement, Joseph Dion Ngute.

Le Premier ministre, chef du gouvernement, président du Conseil national du Tourisme, Son Excellence Joseph Dion Ngute, a présidé ce mercredi 30 septembre 2020, une session dudit Conseil sur le thème: « Quelles mesures pour mieux accompagner la relance du secteur du tourisme et du voyage avec la levée de certaines restrictions dues à la pandémie du COVID-19 ?».

Deux exposés figuraient à l'ordre du jour de cette concertation, à savoir « le redressement financier des entreprises et des établissements touristiques» et « les nouveaux protocoles sanitaires en vigueur dans le secteur du tourisme et des loisirs ».

Prenant la parole après la communication introductive du Chef du Gouvernement, le Ministre des Finances a tout d'abord dressé l'état des lieux du secteur touristique, gravement affecté par la crise sanitaire liée au COVID-19. Il a ensuite indiqué qu'au regard des conséquences de cette crise sur l'économie, le chef de l'Etat a prescrit l'élaboration d'un plan de soutien et de relance des secteurs négativement impactés par cette pandémie. La principale mesure déjà prise en faveur du redressement des entreprises et établissements du secteur touristique a consisté en la suspension de la taxe de séjour pour le compte du second semestre 2020, extensible à l'exercice 2021. La possibilité d'une exemption totale de l'impôt sur les sociétés au profit des entreprises de ce secteur est en étude, dans le cadre de la préparation de la loi de finances de l'exercice 2021.

Enfin, le Ministre des Finances a fait savoir que d'autres mesures, dont l'impact est escompté sur le moyen et le long termes, sont en cours de finalisation. Il s'agit notamment de la poursuite de certaines exonérations fiscales et douanières pour promouvoir les investissements dans le secteur, de l’appui à la rénovation des sites et infrastructures touristiques et de la mise en place, au profit des entreprises de tourisme, des lignes de crédits à des taux bonifiés auprès d'un pool d'établissements bancaires.

Intervenant sur les nouveaux protocoles sanitaires en vigueur dans le secteur du tourisme et des loisirs, le ministre de la Santé publique a indiqué que ceux-ci sont explicites dans le domaine des voyages internationaux. Il s'agit du dépistage à l'embarquement, du port du masque durant le voyage, de la surveillance épidémiologique et biologique à l'entrée au Cameroun, de la désinfection des équipements et éventuellement des personnes au débarquement. Il a indiqué que ce protocole ne s'applique pas aux autres activités touristiques qui ont des contraintes spécifiques. Aussi, a-t-il préconisé l'organisation de concertations avec les acteurs concernés, à l'effet de définir des protocoles adaptés aux sous-secteurs de la restauration, des loisirs et de 1'hôtellerie.

Dans l’intervalle, le ministre de la Santé publique a vivement recommandé de veiller au strict respect des mesures barrières prévues dans le cadre du Plan gouvernemental de riposte contre le corona virus.

Au cours des échanges, les opérateurs du secteur ont plaidé pour un accompagnement plus accru du Gouvernement, notamment à travers la promotion du tourisme domestique et l'amélioration des voies d'accès aux sites touristiques.

A l'issue des échanges, les membres du Conseil ont adopté des résolutions et recommandations.

Le Conseil a pris fin à 12 h 15

 

Yaoundé, le 30 septembre 2020

 

Le secrétaire général des Services du Premier ministre,

(é) Séraphin Magloire FOUDA

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps