Politique

Nécrologie : le général Dagafounangsou n’est plus

L’ancien commandant de la première région de gendarmerie est décédé avant-hier matin à Yaoundé des suites de maladie.

C’est le 25 septembre 2001, à la suite d’un décret présidentiel qu’il est promu général de brigade. Le 29 juin 2017, il est admis en 2e section du corps des officiers généraux des forces de défense camerounaises. Depuis quelques années, on le savait malade. Le général de division Simon Pierre Dagafounangsou est finalement décédé avant-hier matin à l’Hôpital militaire de région n°1 de Yaoundé. C’est en 1961 qu’il est intègre l’Ecole militaire interarmées (EMIA) en qualité d’élève-officier, promotion « Réunification ». Né vers 1944 et originaire de Pouss dans le département du Mayo-Danay, celui qui a été élevé au grade de général de division le 11 mars 2011 a occupé de nombreux postes de responsabilités au sein de la gendarmerie dont le plus important reste sans doute celui de commandant de la 1ère région de gendarmerie où il est nommé le 25 septembre 2001, en même temps qu’il est promu général de brigade.
Il passe environ une dizaine d’années à la tête de cette unité. On le verra alors régulièrement à l’œuvre dans le cadre des nombreuses campagnes de prévention contre les accidents de la route. Outre sa formation militaire au Cameroun, il était également diplômé de l’Institut supérieur de l’intendance de Paris où il obtient un brevet d’études supérieures d’administration militaire. Il a publié il y a deux ans un ouvrage intitulé «Simon-Pierre Daganfounasso: Carrière d’un soldat de la loi». Il  y raconte sa vocation de militaire et sa riche et longue carrière.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps