Fécafoot-LFPC: Le groupe de travail installé par le Minsep

La cérémonie de vendredi dernier s’est déroulée en l’absence de la Fédération camerounaise de football.

Depuis vendredi dernier, le sablier est renversé pour les membres du groupe de travail ministériel chargé du suivi de l’application diligente de la sentence du Tribunal arbitral du sport (Tas). Ce jour-là, ils ont été installés par le ministre des Sports et de l’Education physique, Narcisse Mouelle Kombi, dans la salle de conférences de son département ministériel. L’équipe conduite par Joseph Yerima a 15 jours pour trouver le juste milieu afin que les deux sentences arbitrales opposant la Fécafoot d’une part à la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) et d’autre part au club New Star soient appliquées. La priorité étant la relance urgente et impérative des championnats professionnels de football, dont les joueurs constituent la sélection nationale A’, qui participera dès le 16 janvier prochain au Championnat d’Afrique des nations de football (CHAN). 

Read also : CHAN 2020 : le Maroc dans l’histoire

La LFPC était présente, notamment avec son président, Pierre Semengue, le 1er vice-président Faustin Domkeu, président de New Star, et aussi Abdouraman Hamadou Babba porté à la tête de commission adhoc chargée de la préparation et du suivi des championnats de Ligue 1 et Ligue 2 pour la saison 2020-2021, quelques jours plus tôt. Toutefois, la Fécafoot a choisi de n’envoyer aucun représentant dans le groupe de travail. Son président, Seidou Mbombo Njoya avait décliné son invitation dans une correspondance adressée au Minsep, en indiquant que les deux instances que sont le Comité exécutif et l’Assemblée générale avaient déjà tranché la question. « Le sport relève du domaine public national et les deux parties opposées, qui sont des associations de droit privé, ont bénéficié, chacune à son niveau, d’une cession par l’Etat d’une partie de ce domaine public », a tenu à rappeler le Minsep.  

Read also : Accident de Santchou : deux ministres sur les lieux

En réalité, cette décision de créer le groupe de travail ministériel ne naît pas ex nihilo. « Le Premier ministre, chef du gouvernement vient de nous prescrire en date du 29 septembre 2020 de faciliter la restauration de la LFPC dans ses droits ; d’entreprendre sans délai une médiation entre la Fécafoot et la LFPC en vue de restaurer la sérénité entre ces acteurs majeurs de notre football et d’accompagner la LFPC en concertation avec la Fécafoot dans le sens de la reprise des championnats professionnels dans les tous prochains jours », a notamment indiqué le ministre Narcisse Mouelle Kombi dans son discours d’installation.

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category