« Des dispositions adéquates ont été prises »

L’éclairage du Pr. Laurent Serge Etoundi Ngoa, ministre de l’Education de Base.

Monsieur le ministre, l’école commence ce 5 octobre dans un contexte difficile.  Le ministère de l’Education de Base est-il prêt à relever le défi ?

Read also : CHAN 2020 : le Maroc dans l’histoire

Nous travaillons pour le retour des élèves dans toutes les écoles du pays depuis la fin de l’année scolaire 2019/2020. Le même élan de solidarité qui a été manifesté depuis la reprise des cours en juin dernier a été maintenu. Des améliorations ont aussi été apportées. Le personnel a également été motivé. Un protocole de référence qui n’a rien négligé a été mis en œuvre pour accompagner le personnel administratif, les enseignants, les élèves et les parents. Contrairement à ce qui s’est passé lorsque la pandémie s’est déclenchée, nous sommes psychologiquement mieux préparés sur le plan pédagogique. Nous aurons certes à faire face à une masse impressionnante d’élèves, mais des dispositions adéquates ont été prises pour une année scolaire sereine et en toute sécurité sanitaire.

Read also : Accident de Santchou : deux ministres sur les lieux

Vous avez annoncé la distribution des kits sanitaires dans les écoles, pour barrer la voie au Covid-19. Où en est l’opération ?

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

Je voudrais saisir cette occasion pour remercier le président de la République, S.E. Paul Biya et le Premier ministre, chef du gouvernement qui ont chaque fois trouvé une solution à nos demandes, ceci à la mesure des moyens disponibles. Je voudrai également remercier nos partenaires au développement qui nous ont donné des appuis remarquables. Nous allons commencer l’année scolaire avec le nécessaire et nous allons continuer à faire des efforts, afin que nous ne manquions de rien, pour le respect scrupuleux des mesures barrières. Nous avons fait l’exercice sur deux mois. Je pense que c’est faisable en neuf mois. Nous sommes d’ailleurs mieux organisés pour assurer ce qui doit l’être, afin que la propagation de la maladie ne parte pas des salles de classe.

Read also : Développement de la sous-région : on reparle du financement des projets intégrateurs

Il est à noter que la distribution de ces kits sanitaires s’inscrit dans le prolongement des actions engagées depuis la reprise des classes au titre du troisième trimestre de l’année scolaire 2019/2020. A ce propos, nous avons mis à la disposition de nos écoles, du matériel de prévention, de désinfection et d’entretien. Grâce à ce dispositif, aucun cas de Covid-19 n’a été enregistré dans les écoles. C’est vrai, nous avions à faire à près d’un demi-million d’élèves. Cette rentrée scolaire 2020/2021, nous en attendons environ six millions. 

Read also : Loi de finances 2021 : de grandes innovations fiscalo-douanières

Ainsi, le gouvernement a acquis et mis à la disposition des établissements scolaires sur l’ensemble du territoire, grâce au fonds spécial Covid-19 mis sur pied par le chef de l’Etat, et aux partenaires techniques et financiers, des masques faciaux et autres matériels de lutte contre le Covid-19. Tout comme le matériel d’entretien. Je peux dire avec fierté que le Cameroun, est l’un des pays africains qui a le mieux maîtrisé la maladie. Nous ferons tout pour qu’il y ait de l’eau dans les écoles en permanence. Des dispositions ont été prises au cas par cas.

Read also : Mise en place des exécutifs régionaux : le jour-j

La gestion de l’emploi du temps impliquant la notion de mi-temps impose plus d’enseignants. Monsieur le Ministre, comment comptez-vous organiser les effectifs afin que tous les élèves du pays soient bien encadrés ?

Read also :

Des instructions ont été données pour qu’il y ait une exploitation judicieuse des effectifs que nous avons dans les grandes villes. L’ordre a été donné aux délégués régionaux, départementaux et aux inspecteurs d’arrondissement, d’envoyer sur le terrain tous ceux qui occupent les bureaux. D’autre part, en dehors du recrutement de près 5000 enseignants organisé depuis la fin de l’année 2019, d’autres ont suivi. 3000 enseignants sont en train de signer leurs contrats avec le ministère de la Fonction publique. Ils vont enrichir les effectifs actuels. Nous sommes en train de suppléer à ce manque d’enseignants avec des recrutements bien ciblés. Sans oublier un autre recrutement massif au titre de l’année 2020 qui sera lancé d‘ici fin octobre.

Read also :

En outre, j’ai demandé à mes collaborateurs de procéder au recensement de ces personnels et de voir comment les redéployer suivant les besoins identifiés sur le terrain. Cela permettra d’essayer de retrouver un équilibre dans les différents établissements scolaires, afin que les activités pédagogiques puissent se dérouler sans anicroche.

Read also : Excès de vitesse : 20 automobilistes suspendus de conduite

Des stratégies ont-elles été mises en place pour garantir le déroulement des cours dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-ouest ?

Read also : Accès à un compte bancaire: Seulement un adulte sur 10

La préparation de la rentrée des classes au titre de la nouvelle année scolaire concerne toutes les localités du pays. Des mesures ont été prises sur les plans administratif, pédagogique, sécuritaire et sanitaire, pour assurer une rentrée scolaire effective dans ces deux régions, dès le premier jour. De manière concrète, les réunions préparatoires ont permis la mobilisation du personnel administratif et pédagogique, ainsi que la mise à disposition de ces écoles, du matériel didactique et sanitaire. Par ailleurs, les autorités traditionnelles, les élites et les parents d’élèves ont été sensibilisés sur l’envoi des enfants à l’école.

Read also : Attestation de virement irrévocable: L’informatisation engagée

Mais le principal défi dans ces deux régions est sécuritaire. La sensibilisation de l’ensemble de la communauté éducative de ces localités reste la meilleure arme pour avancer vers l’accalmie et la paix. Sans cette paix, les enfants seront exposés sur le chemin et même dans les enceintes scolaires, malgré la mobilisation des forces de maintien de l’ordre qui veillent jour et nuit, sur les populations  dans cette partie du territoire national.

Read also : Immunité: Aucune certitude

Quelles mesures sont-elles prises pour l’accompagnement des écoles accueillant les déplacés internes?

Read also : Plan triennal « Spécial Jeunes »: Des financements pour les projets

Le président de la République a demandé que ces enfants soient intégrés sans condition. C’est ce que nous faisons. Tous les chefs d’établissements ont été mobilisés à cet effet. Ils nous rendent compte et nous prenons les mesures nécessaires pour qu’il y ait un espace pour ces enfants. Ils sont prioritaires.

Read also : AFCON 2022 Qualifiers: Three Players To Miss Mozambique Encounter

Le paquet minimum est-il prêt pour assurer une année sans fausse note au plan matériel ?

Read also : Championnats du monde de sambo: Une médaille d’or pour le Cameroun

Le paquet minimum est géré par procédure budgétaire. Le ministère ne le garde pas.  Il le met à la disposition des régions. Dans le cadre du processus de décentralisation et tout spécifiquement en ce qui concerne le transfert des compétences aux collectivités territoriales décentralisées, le ministre de l’Education de Base procède chaque année au transfert des ressources vers les communes en vue de l’acquisition des matériels et outils didactiques d’appoint, au titre du paquet minimum. Des retards ayant été constatés dans la mise à disposition du paquet minimum, nous avons essayé de nous entendre avec le ministre de la Décentralisation, qui a répercuté aux maires, la méthodologie à adopter pour que le paquet minimum parvienne beaucoup plus rapidement aux écoles qui en sont les bénéficiaires. Depuis quelques mois, ce paquet minimum est remis aux établissements. Nous restons confiants et pensons que tout sera mis en œuvre afin que ce matériel de travail soit mis à la disposition des établissements scolaires, le plus tôt possible.

Read also : Une manufacture à talents

L’Etat vient d’engager la distribution de quatre millions de livres gratuits aux écoles primaires publiques. Des initiatives du genre sont-elles encore en gestation, pour combler le manque de matériel didactique souvent rencontré dans ces écoles ?

Read also : Road Infrastructure: Clearing Projects Maturity Obstacles

Nous sommes signataires de diverses conventions qui prônent l’école pour tous, l’école inclusive et bien d’autres selon les prescriptions de l’Agenda 2030 de l’Unesco. Il y a aussi une disposition sur l’école gratuite. Les quatre millions de livres auxquels vous faites référence sont le fruit de la coopération entre le Cameroun et la Banque mondiale, dans le cadre du Programme d’appui à la réforme de l’éducation au Cameroun. C’est à travers ce projet que 7,5 milliards de F sont placés chaque année, sur trois ans, pour donner au cycle primaire, certains livres dits essentiels. Notamment ceux de français, anglais, mathématiques, sciences… A coté de cet appui, un effort du gouvernement, à travers le Minedub, ajoute des ouvrages dans les écoles des zones d’éducation dites prioritaires : les régions de l’Est, du Nord, de l’Extrême-Nord, considérées par l’Unesco comme étant les moins avancées en bénéfices éducatifs. Nous avons commencé en 2020. Et jusqu’en 2023, il y aura d’autres distributions. Nous souhaitons simplement que les encadreurs veillent à ce qu’ils soient bien utilisés.

Read also : Blessés du Nord-Ouest et du Sud-Ouest: Le réconfort du haut commandement

Monsieur le Ministre, sous quel signe placez-vous cette année scolaire ?

Read also : Anniversary Celebrations: Canon Yaounde Clocks 90

Nous sommes optimistes et nous pensons que les dieux vont nous permettre de passer une année scolaire paisible et réussie.  Nous pensons qu’ils vont également faire en sorte que ce virus n’anéantisse pas tous les efforts consentis depuis des mois.

Read also : Préparation du CHAN 2021: Les Lions A’ gagnent en confiance

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category