Lions A’ : le temps des évaluations

En stage depuis dimanche dernier, la sélection nationale amateur aura droit cette semaine a deux matchs amicaux contre Panthère du Ndé et le Soudan du Sud.

Depuis dimanche dernier, les Lions A’ ont repris leurs quartiers au Centre d’excellence de la Confédération africaine de football à Mbankomo. C’est à la faveur d’un nouveau stage de préparation qui court jusqu’au 18 octobre prochain. Hier, le groupe a tenu sa première séance d’entraînement à l’annexe n°1 du stade Omnisports de Yaoundé. Comme au cours du précédent regroupement de septembre dernier, 30 joueurs sont impliqués sous la houlette du sélectionneur, Yves Clément Arroga. « Nous allons continuer avec le prochain stage pour enchaîner avec le volet technico-tactique et si possible, disputer des matchs amicaux pour asseoir la cohésion », disait-il, le 29 septembre dernier.

Read also : CHAN 2020 : le Maroc dans l’histoire

Des propos qui traduisaient une volonté manifeste de jauger un effectif stable qui n’a pas subi de véritables bouleversements. Surtout après un semestre d’inactivité liée à l’arrêt des compétitions suite à l’irruption du Covid-19. Dès cette semaine, Yves Clément Arroga et ses adjoints vont de nouveau pouvoir évaluer les troupes après l’important travail athlétique effectué durant le stage de reprise, notamment par deux rencontres amicales. La première se tiendra ce mercredi à l’annexe n°1 du stade Ahmadou Ahidjo contre Panthère du Ndé. Samedi, cette fois sur la pelouse de l’Omnisports, Lions A’ vont croiser la sélection nationale du Soudan du Sud. Les deux équipes se retrouveront mardi prochain dans la même enceinte.

Read also : Accident de Santchou : deux ministres sur les lieux

S’agissant des conditions de travail, la sélection nationale A’ va changer de surface de jeu. Des dispositions ont été prises par les autorités sportives compétentes pour bénéficier d’une préparation adéquate. Pas vraiment emballé à l’idée de poursuivre les entraînements sur le gazon synthétique et au milieu de travaux en cours à Mbankomo, l’encadrement technique va cette fois-ci répéter ses gammes sur des pelouses naturelles. En l’occurrence celles de l’annexe n°1 du stade Omnisports de Yaoundé et du complexe sportif de la Direction générale des impôts à Ntoun par Nsimalen.                                                   

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category