Université de Bamenda : l’avenir en numérique

Le séminaire de validation du plan de développement s’est tenue vendredi dernier à Yaoundé sous la présidence du Pr. Jacques Fame Ndongo.

Un campus pouvant atteindre le niveau d’excellence nécessaire exigé pour une université émergente. C’est avec cette vision que le Pr. Theresia Nkuo-Akenji, recteur de l’Université de Bamenda a présenté vendredi dernier, devant un parterre de ministres, le plan de développement stratégique du campus. De façon globale, cette université d’Etat a besoin non seulement d’infrastructures modernes, d’enseignants, mais également de plus de visibilité. S’alignant sur le projet E-National Higher Education institué par le chef de l’Etat depuis la survenue de la pandémie de Covid-19, l’Université de Bamenda a opté pour le e-learning. Vendredi dernier, à l’ouverture du séminaire de validation du plan stratégique de développement de l’Université de Bamenda, le Pr. Jacques Fame Ndongo, ministre d’Etat, ministre de l’Enseignement supérieur (Minesup) n’a pas manqué d’encourager cette initiative. Selon lui, l’enseignement supérieur répond à trois missions : l’enseignement, la recherche et l’appui au développement. « Mais le chef de l’Etat, a ajouté une quatrième dimension qui est transversale. C’est la gouvernance numérique. Le grand projet E-National Higher Education Network a prévu deux composantes. D’abord le don de 500 000 ordinateurs aux étudiants et ensuite, la construction et l’équipement de 10 centres de développement du numérique universitaire, en raison d’un centre par université d’Etat et un centre à l’Université inter-Etats Cameroun-Congo et un centre national de supervision de l’interconnexion numérique universitaire. » Ces centres entreront bientôt en activité grâce à un accord signé entre le Minesup et la Cameroon Telecommucations (CAMTEL) le 8 septembre dernier. D’après les explications du ministre d’Etat, ces centres permettront aux universités de ...

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category