Françoise Mbango à la Sopecam

L’ancienne athlète de haut niveau a présenté hier sa nouvelle casquette de promotrice d’un Institut privé au Directeur général, Marie-Claire Nnana.

La double championne olympique Françoise Mbango a été reçue en audience hier en début d’après-midi par le Directeur général de la Société de presse et d’éditions du Cameroun (Sopecam), Marie-Claire Nnana. Deux personnalités qui se respectent et s’apprécient. Ce qui a d’ailleurs donné une tournure conviviale à leur échange, qui aura duré une quarantaine de minutes. A quelques heures de l’ouverture officielle de l’Institut des Sports et de l’Education physique éponyme, demain 15 octobre 2020, l’ancienne sportive de haut niveau a tenu à présenter son nouveau projet au DG de la Sopecam.

Read also : CHAN 2020 : le Maroc dans l’histoire

« Je voulais rompre le silence, puisque j’ai toujours été invitée ici. Et aussi remercier Cameroon Tribune pour l’accompagnement, malgré mon silence. Sans oublier la conférence de presse qui a marqué le lancement de mon Institut », a notamment indiqué Françoise Mbango. « On n’a pas de choix. On accompagne les talents », a rappelé le Directeur général, à qui ont été dévoilées des informations précises sur le montant de la pension, sur les infrastructures disponibles aussi bien en ce qui concerne les salles de cours que les espaces réservés aux cours pratiques, sur la présence des étudiants de la région Afrique centrale, entre autres.

Read also : Accident de Santchou : deux ministres sur les lieux

Tout en souhaitant bon vent à Françoise Mbango dans cette nouvelle aventure professionnelle, Marie-Claire Nnana a reconnu que cet établissement privé ouvre des horizons à une jeunesse déboussolée. De plus, il assure la promotion du bilinguisme puisque certaines unités de valeur sont dispensées en langue anglaise. Pour une phase expérimentale, seuls les titulaires du Baccalauréat sont admis. Dès la prochaine année académique, on y admettra les titulaires de Probatoire, de Licence et de Master.

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category