International

Présidentielle ivoirienne : début de la distribution des cartes électorales

Cette opération s’étend jusqu’au 20 octobre prochain.

La commission électorale indépendante, organe chargé de l’organisation des élections en Côte d’Ivoire lancé hier, l’opération de distribution des cartes de votes aux électeurs. Elle a continué de travailler malgré la remise en question de son impartialité par l’opposition et certains organismes de la société la société civile. Hier mercredi, elle a lancé le processus de distribution des cartes de vote aux électeurs. En prélude à cette opération, cette instance a fait savoir qu’elle était prête pour l’échéance du 31 octobre prochain. La distribution des cartes de vote ira jusqu’au 20 octobre. Les retraits par les titulaires se font dans le bureau de vote où chacun est inscrit.

On s’achemine donc progressivement vers le jour J. malgré la contestation de l’opposition qui, le week-end dernier, avait organisé une manifestation pour inviter la communauté internationale à se saisir du dossier ivoirien afin d’aider à mettre en place un organe électoral indépendant et fiable.

Des voies s’étaient entendues auparavant pour réclamer le report de ces élections. Certains préconisaient une courte transition, le temps d’organiser des négociations avec toutes les parties à l’effet d’offrir à la Côte d’Ivoire une présidentielle transparente. Le président sortant, jusqu’ici, est resté sur sa position, malgré la pression nationale et internationale. La date pour la tenue de l’élection présidentielle a été fixé pour le 31 octobre prochain. C’est environ 7,5 millions d’électeurs qui sont attendus pour le retrait des cartes de vote. « Seul le respect de la Constitution et du code électoral est notre objectif », a rappelé  Ibrahime Kuibiert Coulibaly, président de la Commission électorale indépendante.

Le climat politique s’est tendue depuis l’annonce de la candidature du président sortant qui postule pour un troisième mandat. La situation s’est aggravée avec l’invalidation par le Conseil constitutionnel des candidatures de Guillaume Soro, ex-Premier ministre et ex-allié d’Alassane Ouattara et Laurent Gbagbo, ex-président de la République.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps