International

Présidentielle ivoirienne : la campagne électorale est lancée

Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan sont encore tapis dans l’ombre, alors qu’Alassane Ouattara et Kouadio Konan Bertin ont annoncé des meetings.

C’est parti depuis jeudi. Le dernier virage avant la présidentielle du 31 octobre prochain a été amorcé avec le lancement de la campagne électorale. Elle ira jusqu’au 29 octobre à 23h59 minutes. Sur la scène, deux grosses absences. Henri Konan Bédié, 86 ans, figure de proue de l’opposition ivoirienne, président du Parti démocratique de la Côte d’Ivoire (Pdci) et Pascal Affi N’Guessan, 67 ans, président d’une faction dissidente du Front populaire ivoirien (FPI, parti fondé par Laurent Gbagbo). Ces derniers ont opté pour le boycott qu’ils promeuvent depuis le meeting du 10 octobre dernier qui avait réuni plusieurs leaders de partis d’opposition.

Affi N'Guessan, dans une note publiée par voie de presse, a demandé aux commissaires de son parti, qui siègent à la Commission électorale indépendante (Cei) ainsi qu’à ses partisans, de ne pas prendre part à l’opération de retrait des cartes d’électeurs qui a débuté le 14 octobre et qui ne durera que six jours. Henri Konan Bédié était récemment au Ghana pour rencontrer le président en exercice de la Cedeao afin de plaider la cause de la dissolution de la Cei et du Conseil constitutionnel, organes principaux qui interviennent dans la gestion des élections en Côte d’Ivoire et dont il remet en doute l’impartialité. Les deux opposants agitent le spectre du boycott sans toutefois retirer leurs candidatures. Ils appellent à une négociation autour d’une table, sous l’égide de la communauté internationale, de tous les acteurs politiques, avec pour principale revendication, le retrait de la candidature du président sortant.  

Pour ce premier jour de campagne, Alassane Dramane Ouattara (Ado), 78 ans, dont la candidature est taxée de « viol de la Constitution » et Kouadio Konan Bertin (Kkb), 51 ans, candidat indépendant, occupent la scène.  Kkb a annoncé par le biais de son staff qu’il procéderait au lancement de sa campagne dans la ville de Divo, la capitale de la région du Lôh Djiboua, ce samedi 17 octobre. Quant à Ado, candidat du Rhdp, il a choisi la région du Gbêkê (Bouaké) pour le démarrage de sa campagne, prévue pour ce vendredi 16 octobre.

Dans un message adressé aux candidats en guise de lancement de la campagne électorale, Ibrahime Kuibiert-Coulibaly, président de la Cei, a invité les candidats à « observer de façon stricte, le Code électoral et à mener une campagne libre et légale ».

Les quatre candidats ont été retenus par le Conseil constitutionnel sur une liste de 44 prétendants.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps