Sports

CHAN 2021 : le Minsep sur les sites de Douala

Narcisse Mouelle Kombi a inspecté les stades Mbappe Leppe, Mojas, Bépanda et Japoma hier, 15 octobre.

Au cours de sa descente à Douala ce jeudi 15 octobre 2020, en prélude à l’arrivée des experts de la Confédération africaine de football (Caf) le 28 octobre prochain, Narcisse Mouelle Kombi, ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep), a visité les principales infrastructures sportives devant accueillir deux poules du Championnat d’Afrique des nations (Chan) en janvier 2021.

Il ressort de cette visite que les stades Omnisports de Bépanda, le complexe sportif de Japoma et le stade d’entraînement de Bonamoussadi sont prêts à 80%. Cependant, le stade Mbappe Leppe situé à Akwa nécessite des réfections, notamment la pelouse. A chaque étape, le Minsep a minutieusement fait le tour des infrastructures. Le stade d’entraînement Mojas de Bonamoussadi est aménagé à près de 85%, la pelouse est de bonne qualité, les gradins sont installés ainsi que les vestiaires et autres. Seule ombre au tableau, l’éclairage est toujours indisponible. Sur la question, le maître d’ouvrage a donné toutes les assurances quant à la disponibilité de ce matériel et son installation dans les prochains jours.

Puis le cap sera mis sur le stade Omnisports de Bépanda, qui va accueillir dans les prochains jours des matchs éliminatoires de la Coupe d’Afrique des bations (Can) 2022. Il s’agit de deux rencontres qui opposeront le Cameroun au Mozambique et le Maroc à la Centrafrique. De ce côté aussi, un travail de mise à jour aux normes de la Caf a été fait. Seuls bémols, la non-disponibilité d’un écran signalétique, l’absence d’une connexion Internet, l’ameublement pour les bureaux des représentants de la Caf et du tunnel pour la sortie des joueurs.

Alain Mvié, le représentant de l’entreprise Camtel, a expliqué que la fibre optique est disponible ainsi que le matériel y afférent. La difficulté ici est l’absence du Local Access Network pour l’inter-opérationnalité des différents réseaux. Cette disposition incombe à l’entreprise Magil, selon le cahier des charges du projet.

Dernière étape, le complexe sportif de Japoma. Imposant, le joyau architectural affiche fière allure. Tout est fin prêt pour accueillir les différentes compétitions de 2021 et 2022. Le Minsep a pu se rendre compte du travail d’orfèvre qui y a été réalisé. Néanmoins, d’ultimes réglages restent à faire. Notamment, l’aménagement de la piscine, le gymnase et le stade d’entraînement. Narcisse Mouelle Kombi a assuré que le gouvernement tiendra ses  engagements en ce qui concerne les travaux supplémentaires.

Les salles de conférence de presse, vestiaires, pelouse et gradins sont passés au peigne fin. Pour le Minsep, « il n’y a pas d’inquiétude particulière à se faire, le complexe sportif de Japoma est l’une des plus grandes réalisations du président de la République dans le domaine sportif. Cet ouvrage fait la fierté de notre pays et nous n’avons pas d’inquiétude particulière pour l’ensemble des infrastructures visitées depuis Limbe. »

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps