Economie

Investissements publics : plus de 230 0000 emplois en 2020

Un atelier organisé à Yaoundé par le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, la semaine dernière, a permis d’édifier diverses administrations sur le potentiel existant.

La réalisation optimale du Budget d’investissement public (Bip) est une préoccupation permanente. Presque une obsession, au vu des résultats pas toujours satisfaisants. Cela dit, même si cet aspect cristallise l’attention, d’autres indicateurs gravitent autour des projets et programmes de l’investissement public. Depuis quelques années en effet, avec l’appui du Bureau international du travail (BIT), le Cameroun cherche le moyen d’évaluer les emplois créés par ce mécanisme. Cette préoccupation a abouti, en 2017, à l’édition d’un Guide d’évaluation du potentiel emplois des projets et programmes d’investissement public au Cameroun. Une boussole pour toutes les études dans le domaine. Afin de permettre à différentes administrations de s’approprier cet outil, un atelier a été organisé le 15 octobre dernier à Yaoundé par le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle (Minefop).

Les travaux ont permis de présenter les résultats de l’estimation du potentiel emplois généré par le Bip 2020. Il en ressort qu’initialement, le montant à lui alloué se chiffrait à 1 579,3 milliards de F en autorisations d’engagement et à 1 496,3 milliards de F en crédits de paiement. Le coronavirus a conduit à une réduction respective de 17,3% et 16,2% de ces données. Par ailleurs, l’on estimait à 273 928 le nombre d’emplois permanents, temporaires ou occasionnels susceptibles d’être créés, lorsque l’unité de mesure est l’ « Opportunité d’emploi » ou « Work Opportunities (WO) », et 100 382 emplois lorsque l’unité de mesure est l’ « Equivalent plein temps (Ept) ». Les statistiques actualisées prévoient désormais respectivement 231 160 emplois lorsque l’unité de mesure est le WO et 84 992 emplois lorsque l’unité de mesure est l’Ept.

Des chiffres qui restent importants malgré tout et peuvent d’ailleurs être améliorés. Le Minefop, Issa Tchiroma Bakary, l’a fait remarquer en ouvrant les travaux jeudi dernier. Pour lui, les différentes administrations devraient « privilégier des activités génératrices d’emplois dans le Bip à l’instar des constructions utilisant les techniques à Haute intensité de main d’œuvre ». Il a fallu l’intervention de plusieurs acteurs pour aboutir à l’estimation du potentiel emplois attendu de l’investissement public de l’Etat du Cameroun pour l’exercice 2020. Il s’agit des responsables et cadres de la Cellule des études, de la prospective et des statistiques du Minefop, de la Sous-direction du Budget du Minefop et de l’Observatoire national de l’emploi et de la formation professionnelle, avec l’appui technique du Bit.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps