Société

Kribi : kidnappé et libéré par le BIR

Le directeur général d’Icrafon-Cfao Cameroun, Patrice Porte, enlevé par un gang de bandits a été récupéré sain et sauf dimanche.

Après-midi mouvementé dans la ville de Kribi. Ce dimanche 18 octobre 2020, la forêt qui jouxte le golf-club de Kribi est envahie par des éléments du Bataillon d’intervention rapide (BIR) zone Kribi. Au-dessus des arbres, survole un hélicoptère de cette force d’élite de l’armée camerounaise. Du sol, on voit des commandos parés à bord de l’appareil. En communication avec leurs camarades au sol, les hommes en noir fouillent la forêt. Ils sont à la chasse d’un redoutable gang de bandits qui vient d’enlever le directeur général de la société Icrafon-Cfao Cameroun.

Aux environs de 13h30, le directeur général d’Icrafon-Cfao Cameroun, Patrice Porte et ses compagnons, tous de nationalité française, venu à Kribi pour une partie de golf, tombent dans une embuscade dans le bosquet qui sépare la route principale Kribi-Edéa et le site du golf de Kribi. D’après l’épouse de Patrice Porte, un véhicule était stationné au milieu de la route et un monsieur, faisant semblant de le dépanner, sollicite leur aide. Les Français, trois au total : Patrice Porte et son épouse et Christian Poissonnet, lui aussi directeur général d’une entreprise, sont alors tenus en respect par le faux mécanicien qui pointe une arme sur le directeur général d’Icrafon. Deux autres hommes, armés de machettes, sortent immédiatement de la brousse. Ils ligotent les trois occupants du véhicule après avoir vidé leurs poches. Au moment de disparaître dans la nature, les malfrats amènent avec eux Patrice Porte.

Le préfet de l’Océan, Antoine Bisaga, sera informé du kidnapping. A son tour, il alerte aussitôt les chefs d’unités des différentes forces de sa circonscription administrative. Le chef de bataillon Joseph Kounaka, commandant le BIR zone Kribi, organise alors la chasse aux malfrats. Patrice Porte sera libéré sain et sauf des mains de ses captifs. Le chef de ce gang voyant l’étau se resserrer sur eux, a abandonné ses acolytes. Les fantassins du  BIR sont à sa recherche.

Selon des informations puisées à bonne source, d'autres personnes kidnappées se trouvaient ligotées dans le coffre arrière du véhicule des bandits. Le site du golf-club de Kribi est retiré de la ville. Ce qui facilite la tache aux bandits.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps