Sports

Stade Omnisports de Bepanda : la « cuvette » a fière allure

Dans une quinzaine de jours, le stade va accueillir des matches éliminatoires de la CAN 2022.

Le stade Omnisports de Bépanda à Douala, visité par le ministre des Sports et de l’Education physique (Minsep), Narcisse Mouelle Kombi, le15 octobre dernier, est prêt à renouer avec la gloire des grands moments de sport. La mythique « Cuvette de Bepanda » est prête à bouillir à nouveau, à vibrer sous les encouragements des supporters, à être le théâtre d’affrontements qui furent par le passé mythiques… Ceci, après une profonde cure de jouvences.

L’infrastructure sportive accueille d’ailleurs dans une quinzaine de jours, deux rencontres internationales. Il s’agit de deux matchs éliminatoires comptant pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations (CAN) prévue en 2022. Ces rencontres vont opposer le Cameroun au Mozambique et le Maroc à la Centrafrique, ce pays voisin ne pouvant accueillir de match international pour le moment.  Le stade Omnisports de Bépanda, dont les travaux de rénovation ont été entamés en 2018 par l’entreprise Magil, répond aux normes internationales et affiche une capacité de 40.000 places. Vestiaires, salle de presse, espaces de réunion, gradins, tribunes, salle d’eau et éclairage… ont été entièrement relookés selon les standards internationaux.

Le Stade Omnisports de Bépanda, qui accueillera des rencontres du prochain Championnat d’Afrique des Nations (Chan) en janvier 2021, avant ceux de la Coupe d’Afrique des nations 2022, est doté d’un système sécuritaire de dernière génération. Tout à côté se trouve le stade d’entraînement, fin prêt et d’une capacité d’au moins 1.000 places. Ici également, rien n’a été laissé au hasard, tout ayant été conçu et réalisé conformément aux standards internationaux. Seul bémol, souligné par le président de la Fédération camerounaise de football, Seidou Mbombo Njoya, vendredi dernier, la non-disponibilité de l’un des deux écrans signalétiques initialement prévus, l’ameublement des bureaux des responsables de la Caf, le tunnel pour la sortie des joueurs et le manque de connexion Internet.

Le représentant de l’entreprise engagée a fait savoir que la pièce maîtresse du deuxième écran signalétique, nécessaire pour un fonctionnement optimal, sera disponible avant les rencontres. Pour l’interconnexion, Magil doit d’abord installer un local Network. Toutes ces hypothèques levées, ce joyau architectural pourra accueillir toutes les compétitions dans la parfaite sérénité.

 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps