Traitement: On vante les qualités de l’Artemesia

Le ministre de la Recherche scientifique a remis hier à des associations de Yaoundé, cette plante médicinale qui jouerait, selon des experts, un rôle préventif et curatif.

Mariette Nsamba est aux anges. La présidente de l’association des femmes Bangang-Fondji et ses membres viennent de recevoir des plants d’Artémésia, une plante utilisée par les acteurs de la pharmacopée traditionnelle pour prévenir et guérir le Covid-19 et de nombreux maux. « Le thé d’Artémisia coûte 12000 F dans certaines grandes surfaces commerciales. Désormais, nous l’avons à notre portée gratuitement. Nous disons merci au gouvernement du Cameroun qui met tout en œuvre pour protéger les populations. Nous allons également les distribuer dans nos familles et notre entourage », se réjouit la dame. Comme cette association, 16 autres ont reçu des plants et des produits dérivés d’Artémisia des mains du ministre de la Recherche scientifique et de l’Innovation (Minresi), Dr Madeleine Tchuente hier à l’Institut de recherche agricole pour le développement (IRAD) à Yaoundé.

Read also : Médias : la crédibilité de l’information en question

Le Minresi a expliqué que cet acte s’inscrit en droite ligne des prescriptions du chef de l’Etat, Paul Biya. « Dans son adresse à la nation le 19 mai 2020, le chef de l’Etat appelait à une mutualisation des efforts dans le cadre de la lutte contre la pandémie du Covid-19. C’est dans ce cadre que l’Irad a saisi l’opportunité pour montrer son savoir-faire », a déclaré Madame le ministre. Sur haute instruction du chef de l’Etat, la mission de l’Irad dans la lutte contre le Covid-19 est d’élargir cette perspective et de mettre à disposition de tous un produit simple à base de cette plante. L’institut doit également garantir l’accès aux graines et plants d’Artemisia en vue de sa vulgarisation au Cameroun. Dans cette lancée, le directeur général de l’Irad, le Dr Noé Woin a ajouté que l’Irad avait installé des parcelles expérimentales de culture d’Artemisia dans plusieurs structures opérationnelles, en vue d’initier la production massive de semences de cette plante. Le Dr Madeleine Tchuente est également revenue sur les bienfaits de cette plante médicinale. « Les personnes souffrant du paludisme et traitées grâce à cette plante semblent présenter une protection naturelle contre le Covid-19. L’hypothèse selon laquelle l’Artemisinine jouerait un rôle préventif et curatif contre le Covid-19 devient plausible », a fait savoir le Minresi.

Read also : Oil Transportation : New Quay Goes Operational

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category