Promotion du tourisme : 35 passionnés primés

Sélectionnés dans le cadre d’un jeu concours organisé par le ministère de tutelle, ils ont effectué une visite des sites du Sud le week-end dernier.

Sur 150 bonnes réponses, 35 lauréats sont sortis victorieux du jeu concours dénommé « Question pour un touriste ». Leur récompense, une visite des sites touristiques de la région du Sud. Peu sont ceux qui y croyaient au départ. Mais passionnés de tourisme, ces jeunes camerounais de tous horizons, ont répondu par SMS aux questions posées par le ministère du Tourisme et des Loisirs (Mintoul), initiateur de la compétition avec le concours d’un opérateur de téléphonie mobile. Et à la suite d’un tirage au sort, les voilà désignés pour aller à la rencontre de la nature.


Read also : Autoroute Yaoundé-Douala : on prépare le raccordement à la Nationale n°3

 Avec la maîtrise de la pandémie de Covid-19 au Cameroun, le Mintoul, veut susciter un regain d’intérêt vis-à-vis du secteur dont les activités ont ralenti du fait de la situation sanitaire. Et pour déployer sa stratégie, il a opté pour l’organisation d’un jeu concours. D’après Mfouapon Alassa, directeur de la promotion du tourisme au Mintoul, cette compétition avait pour but d’amener le maximum de Camerounais et de personnes intéressées à découvrir et à connaître le Cameroun et ses produits touristiques (parcs, réserves, chutes, etc). 


Read also : Corridors routiers d’Afrique centrale : il y a du potentiel

Ainsi donc, après avoir été présentés officiellement au cours d’une cérémonie présidée par le secrétaire général du ministère, Paul Marcel Ndioro à Mamoum vendredi dernier, les lauréats ont aussitôt pris la route. Destination : la région du Sud. Cependant, ils ont effectué des escales tour à tour au parc de la Mefou, au site touristique d’Ebogo. Le séjour dans la partie méridionale du pays a permis aux touristes de découvrir les charmes des nombreux sites de la région tels que le centre touristique de Nkolandom, le barrage et les chutes de Memve’ele. Le clou de ce voyage a été le repas, constitué de mets locaux partagés avec les populations de Nyabizan. « Une manière de montrer que le tourisme interne contribue à dynamiser l’activité économique des autochtones », a relevé Mfouapon Alassa. 


Read also : Electricité : des perspectives pour la Turquie

Adel Ngono, étudiante tout comme ses comparses, en est revenue éblouie. « Ayant grandi dans le Sud-Ouest, j’avais une idée vague de la région du Sud. J’ai constaté que notre pays regorge de nombreuses richesses agréables à explorer. J’y retournerai avec plaisir », a-t-elle déclaré. 


Read also : Agriculture centrale : voici le programme semencier

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category