Société

Mincom : adieux au Pr. Mabou Mabou

Le conseiller technique n°2 a reçu les hommages de la grande famille de la communication, sous la houlette du ministre René Emmanuel Sadi hier à Yaoundé.

Le Pr. Mabou Mabou, conseiller technique n°2 au ministère de la Communication (Mincom), est définitivement rentré dans le silence de l’éternité. Décédé des suites de maladie le 27 septembre dernier à Yaoundé à l’âge de 59 ans, l’universitaire a entamé son dernier voyage hier. C’est aux environs de 12h que le cercueil de ce formateur de haut vol tant admiré par ses étudiants de l’Ecole supérieure des sciences et techniques de l’information et de la communication (Esstic) fait son entrée à l’esplanade du Mincom après sa mise en bière à l’Hôpital général de Yaoundé. Comme un seul homme, le ministre René Emmanuel Sadi, son homologue de l’Emploi et de la Formation professionnelle, Issa Tchiroma Bakary, le conseiller spécial à la présidence de la République, Luc Sindjoun la grande famille de la communication et les membres de la famille, tous unis dans l’immense douleur, se sont levés pour accueillir la dépouille du Pr. Mabou Mabou. 
Dans cette atmosphère lourde, collègues et collaborateurs ont salué la mémoire d’un apôtre de la non-violence et de la paix, disponible, courtois, gentil, humble, serviable et surtout généreux. « Au plan humain, le Pr. Mabou Mabou a su mettre tout le monde d’accord sur ses formidables vertus de générosité, de magnanimité, de tolérance et de modération. Homme de dialogue et d’une grande humilité, il savait trouver grâce en chacun de ses collègues ou collaborateurs », a confié le Mincom qui perd « un collaborateur attachant qu’on prenait plaisir à écouter et avec lequel on avait plaisir à vivre ». Pour René Emmanuel Sadi, le Pr. Mabou Mabou laisse un vide qui sera très difficile à combler.
Professeur d’université, le regretté universitaire aura occupé tour à tour les fonctions de coordonnateur du département des enseignements généraux à l’Esstic, puis de secrétaire général dudit établissement. C’est en 2013, que le Pr. Mabou Mabou rejoint la haute administration publique suite au décret du Premier ministre, chef du gouvernement, qui le nomme conseiller technique numéro 2 au ministère de la Communication. Poste qu’il occupera avec « mérite et honneur » jusqu’à son rappel à Dieu. Il sera inhumé demain à Baham, localité de l’Ouest du pays qui l’a vu naître un 20 novembre 1960.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps