Plan triennal Spécial-Jeunes : le Dja-et-Lobo servi

Lundi à Meyomessala, le ministre Mounouna Foutsou a remis des équipements, visité un village pionnier et inauguré un centre multifonctionnel de promotion des jeunes

Un souffle nouveau pour une cinquantaine de projets. Les jeunes du département du Dja-et-Lobo dans le Sud commencent à voir clair dans leur lutte contre le chômage. Lundi, le ministre de la Jeunesse et de l’Education civique (Minjec), Mounouna Foutsou, s’est rendu à Meyomessala. Objectif, remettre des attestations de formation aux bénéficiaires du Plan triennal Spécial-Jeunes (PTS-Jeunes), ainsi que des chèques. Une dotation qui devrait leur permettre de passer à la phase concrète des projets soumis au Comité de sélection de cette initiative. Au total, 38 projets ont reçu un financement évalué à 380 millions de F. Les bénéficiaires font partie des cuvée 2017, 2018 et 2020 pour ce plan. « Pendant la phase d’opérationnalisation de votre projet, ne reculez jamais devant rien ! Faites usage de vos séances de réarmement moral, civique et entrepreneurial pour surmonter toutes les difficultés qui se poseraient à vous », a exhorté le Minjec.
En effet, les bénéficiaires du PTS-Jeunes suivent désormais des formations avant d’entamer la réalisation de leurs projets respectifs sur le terrain. Globalement, quatre domaines sont couverts par ces projets : agriculture, économie numérique, industrie/artisanat et innovation technologique. A la place des fêtes de Meyomessala, près de 60 jeunes ont ainsi reçu des attestations de formation et des chèques. D’autres ont reçu du matériel pour entamer ou poursuivre les activités sur le terrain. Les centres multifonctionnels de promotion de la jeunesse du département n’ont pas été oubliés. Des équipements ont également été remis aux responsables de ces structures déconcentrées du Minjec pour assurer le suivi des projets sélectionnés et le monitoring auprès des différents bénéficiaires.
Plus tôt dans la matinée, le ministre Mounouna Foutsou a inauguré le centre multifonctionnel de promotion des jeunes de Meyomessala. « Ces espaces sont un cadre par excellence pour informer les jeunes des projets et actions à réaliser », a-t-il relevé, encourageant les porteurs d’idées à s’y rendre. De la même manière, le Minjec s’est rendu dans le village pionnier de Nnemeyong III, dans l’arrondissement de Meyomessala. Le site de 10 hectares est alloué aux bénéficiaires du PTS-Jeunes pour la réalisation de l’agriculture, de l’élevage et de la pisciculture. Le ministre a d’ailleurs remis à quelques-uns d’entre eux des intrants agricoles tels que les semences de tomate pour entamer les travaux sur les trois hectares de terrains défrichés.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category