Grand prix cyclisme international Chantal Biya : derniers réglages

La Fédération camerounaise de cyclisme a officialisé la liste des équipes et les itinéraires de la compétition prévue du 18 au 22 novembre 2020.

Read also : CHAN 2020 : le Maroc dans l’histoire

Le Grand prix international cycliste Chantal Biya passera cette année dans quatre des dix régions du Cameroun : le Littoral, l’Est, le Sud et le Centre. La première étape aura lieu le 18 novembre 2020 à Douala avec un critérium de 95,9 km dans l’arrondissement de Douala III. La deuxième, quant à elle, se tiendra le 19 novembre entre Akonolinga et Abong-Mbang (139,5 km). La troisième étape est prévue le 20 novembre entre Yaoundé et Ebolowa (Nkoladom-167km). L’avant dernière étape va se courir le 21 novembre entre Zoétélé-Nkpwang-Meyomessala (116,4 km). Enfin, l’étape Sangmélima-Yaoundé, longue de 166,4 km, clôturera cette édition 2020 le 22 novembre prochain. Soit un total de 685,3 km. Selon Jean Baptiste Biayé, responsable de la communication à la Fédération camerounaise de cyclisme (Fécacyclisme), le Grand prix international Chantal Biya traversera le centre-ville de Sangmélima pour une arrivée au centre touristique de Nkolandom (à une dizaine de kilomètre du centre-ville d’Ebolowa) pour la première fois en 20 éditions.

Read also : Accident de Santchou : deux ministres sur les lieux

Dix équipes sont invitées à prendre part à cette compétition. Pour l’Europe, on a l’équipe de France militaire et Dukkla Banska Bystrica de la Slovaquie. Le continent africain sera représenté par le Cameroun, le Burkina Faso, la RDC, la Côte d’Ivoire, le Rwanda et le Bénin. 60 coureurs sont donc attendus. Ces équipes seront présentées le mardi 17 novembre prochain à 15h à Douala. 

Read also : Rentrée du deuxième trimestre : ça repart

En prélude à cette 20e édition du Grand prix international Chantal Biya, une course nationale de cyclisme a été organisée le 1er novembre dernier à Douala. Celle-ci a connu la participation d’une dizaine de clubs avec des équipes seniors, cadets, benjamins, vétérans et pratiquants de VTT.

Read also : Développement de la sous-région : on reparle du financement des projets intégrateurs

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category