Economie

Promotion du secteur privé : le Gicam présente son livre blanc

Célestin Tawamba a dévoilé le contenu de l’ouvrage hier à deux membres du gouvernement.

Le ministre du Travail et de la Sécurité sociale (Mintss), Grégoire Owona a reçu hier, 9 novembre en audience, le président du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), Célestin Tawamba, qu’accompagnait une délégation ayant élaboré l’ouvrage. Au menu des discussions, la présentation du livre blanc, produit par leGicam au Mintss. Célestin Tawamba  était également l’hôte du ministre des Petites et moyennes entreprises, de l’Economie sociale et de l’Artisanat (Minpmmeesa), Achille Bassilekin III.D’après le président du Gicam, cet ouvragequi est le fruit de la réflexion des chefs d’entreprise contient une série de propositionsau gouvernement. Les suggestions portent sur divers plans dont l’économie, la fiscalité, le financement, l’emploi,entre autres.Le document propose également aux pouvoirs publics, un nouveau modèle économique, axé sur certains piliers qui sont l’agro-business, le numérique et l’énergie afin de développer l’industrie. « C’est notre bible, notre vision de l’économie », dira M. Tawamba. Il a aussi été question pour le Gicamde faire le plaidoyer d’un dialogue « fécond et efficace » entre le gouvernement et le secteur privé. Le patronat s’est ainsi adressé à Grégoire Owona, en tant que président du conseil d’administration de l’Organisation internationale du travail, pour son évolution.  Le Mintss a pour sa part indiqué que le dialogue existait entre les deux secteurs. Il est juste question, selon lui, d’avancer et faire tout pour que ce dialogue soit plus productif.  
La problématique des Pme étant au cœur du développement économique du pays, il s’est aussi agi comme l’a précisé le président du Gicam, de partager avec Achille Bassilekin III, l’importance de son département ministériel. Le vœu du secteur privé est de voir un ministre des Pme être un véritable défenseur des Pme, « à mal de financement et d’un système fiscal qui n’est pas adapté et qui croupit dans l’informel ».  Pour le Minpmeesa, le livre blanc contient un certain nombre de propositions qui sont innovantes. Achille Bassilekin III a indiqué qu’à la lumière de ces échanges, il a été convenu de mettre sur pied un groupe de travail conjoint pour que dans ce secteur, certaines propositions formulées et celles sur lesquelles ils vont plancher  ensemble aient la chance d’être mises en œuvre. Et davantage encore, la possibilité de pouvoir renforcer les conditions de résilience de l’économie camerounaise.
 

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category

Download the Cameroon-Tribune app

logo apps