Blessés du Nord-Ouest et du Sud-Ouest: Le réconfort du haut commandement

Le ministre, Joseph Beti Assomo, s'est rendu le 10 Novembre 2020 au chevet de ces soldats internés à l'hôpital militaire de la région N°2 à Douala.

« L'armée n'abandonne jamais ses hommes ». Ce serment républicain évoqué hier par Joseph Beti Assomo a eu un effet dopant et curatif. Le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (Mindef) s'adressait aux soldats blessés dans les opérations en cours dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Ils sont internés depuis plusieurs jours à l'hôpital militaire de la région N°2 à Douala. En compagnie de tous les membres de la mission conjointe de sécurité dans le Sud-Ouest, du gouverneur de la région du Littoral, Samuel Dieudonné Ivaha Diboua, le Mindef a porté le message de réconfort et d'encouragement du président de la République, chef des forces armées, aux soldats blessés et au personnel soignant.

La descente a commencé par la visite des différents pavillons et services dans lesquels sont internés ces blessés. Joseph Beti Assomo s'est penché sur ces soldats et y a trouvé ceux jugés « préoccupants » qui ont d'ailleurs retenu son attention. A titre d'illustration, le soldat de 2e classe Émile Tagne qui a perdu les deux membres inférieurs et qui a déjà recouvré sa forme physique, aura sa prothèse dans les prochains jours. Ceci afin qu'il puisse retrouver un minimum de mobilité et de dignité. Pour ceux des deux soldats qui ont reçu des plombs dans la tête, ils pourront être évacués dans un pays ami pour une prise en charge optimale. Pour ce qui est des lits d'hospitalisation dont le Mindef a constaté le déficit, il a promis qu'une cinquantaine de lits seront offerts dans les prochains jours à l'hôpital militaire de la région N°2, pour une prise en charge optimale des blessés.

Au cours de la causerie avec les soldats rétablis, Joseph Beti Assomo a réitéré toutes les attentions du haut commandement quant à l'encadrement physique et psychologique particulier de ces militaires blessés. « Le président de la République vous encourage et vous félicite. Notre souhait est que vous puissiez vous rétablir rapidement pour que le haut commandement militaire examine de manière particulière et personnelle la situation physique de chacun d'entre vous et vous affecte à des postes de travail tenant compte de votre diminution physique », a indiqué le Mindef.

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category