Technologies émergentes : le digital s’impose progressivement

Plus de 230 projets innovants dans le numérique ont été présentés au forum organisé à Kribi par le technopôle Ocean Innovation Center.

Leurs génies ont été primés à travers leurs œuvres. Des chèques d’un montant compris entre un million et 300 000 F ont été remis aux trois premiers startupeurs. Ces jeunes entrepreneurs ont présenté des projets qui ont marqué le Comité scientifique du technopôle Ocean Innovation Center (OIC), présidé par le Pr. Maurice Tchuenté et le jury conduit par Céline Fotso. La structure a organisé dans ses locaux à Kribi, le 13 novembre 2020, un concours national baptisé : « Startups innovation challenge ». Il était question pour l’OIC d’encourager et de récompenser les jeunes porteurs d’un projet original et innovant dans les technologies émergentes. L’évènement rentrait dans le cadre du deuxième forum sur l’innovation et les technologies émergentes.


Read also : Engins de génie civil : une usine d’assemblage opérationnelle à Kribi

Les 12 et 13 novembre 2020 donc, la ville de Kribi a réuni une cinquantaine de jeunes startupeurs venus de sept régions du Cameroun. A côté d’eux, des experts et autres acteurs-clés du secteur numérique. Ils sont donc venus dans la cité balnéaire faire un état des lieux de l’utilisation au Cameroun des technologies émergentes : blockchain, robotique et big data entre autres. Il fallait alors démontrer comment ces technologies et l’innovation sont au cœur de la transformation digitale.


Read also : Cameroun-Allemagne : les grands projets forestiers passés en revue

La deuxième édition du forum sur l’innovation et les technologies émergentes placée sur le thème : « Le digital en période de pandémie : innover autrement » a été une occasion pour Jacques Bonjawo, promoteur de l’OIC, de faire savoir au grand public comment le digital touche l’ensemble de la population et transforme tous les secteurs. Le premier prix du concours « Startups innovation challenge » est un exemple. Le projet « Ifood market » consiste en effet à faire le marché en ligne. « Le client nous passe sa commande et nous lui livrons à domicile tous les ingrédients pour son repas. Le service est rapide », précise Marie Ange Etogo, porteuse dudit projet. Plus de 230 projets ont donc été présentés au forum de Kribi. « Ces jeunes entrepreneurs startupeurs camerounais ont du potentiel. Les entreprises doivent se rapprocher d’eux surtout, en cette période de Covid-19 où on observe le confinement », a souligné le Pr. Maurice Tchuenté.


Read also : Electricité : ces compteurs qui divisent

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category