Igeaf : une volonté de fer

La jeune initiative qui opère dans la menuiserie métallique allie de formation professionnelle et pratique du métier.

Mardi 27 octobre 2020 à Igeaf Vocational Training Center. Il est 7h30, quand les apprenants de ce centre de formation situé au quartier Emombo à Yaoundé, font leur entrée. Casques, gilets et outils de travail sont exigés pour chaque élève. Le centre est un démembrement de la jeune entreprise Igeaf Btp Sarl qui opère dans les métiers du bois, de la décoration générale, du génie civil et de la maintenance. Il forme les jeunes hommes et femmes dans la menuiserie métallique


Read also : Conseil camerounais du croissant lunaire : en quête d’un meilleur service

A l’entrée du centre de formation, les élèves pressent le pas. Francis Nsongan, un technicien de la menuiserie attend au seuil de la salle de cours. Ce 27 octobre, près d’un mois après le début des classes, les modules ont bien avancés. C’est la leçon d’« Hygiène, sécurité et Conception » qui est dispensée. Les apprenants bien installés et attentifs n’hésitent pas à interrompre Monsieur Nsongan pour une meilleure explication d’un sujet mal compris. Jean Marc G, le plus jeune des apprenants, est déterminé. Il est impératif pour lui de maîtriser cette formation qui lui ouvrira les portes de l’emploi. « J’ai hâte de terminer. Dans un an je pourrais voler de mes propres ailes et surtout avoir mes propres revenus ». Après une heure de cours théorique, place à la pratique. Dans les ateliers, des bruits assourdissants. On ponce, on rabote, on scie, on soude le métal. Jean Marc a l’air d’aimer ce qu’il fait. Selon lui, la théorie et la pratique sont complémentaires. « La formation est basée sous le système du Learning by Doing. Donc, 70% de cours pratique et 30% cours théorique. L’apprentissage a une durée d’un an dont 10 mois de cours et deux mois de stage obligatoire en entreprise », confie Charles Olama, directeur général de Igeaf Btp Sarl. La formation renferme précisément des modules techniques et ceux modules transversaux, (dispensés par les enseignants de l’Enseignement secondaire). Pour un total de 15 modules. Parmi ceux-ci : Initiation à la menuiserie d’aluminium, Conception, Débitage, Assemblage, Vitrage, Anglais, Français, Insertion à la vie professionnelle, Législation.


Read also : Fonction publique : plus de 1 500 emplois disponibles

Aujourd’hui, Igeaf est sollicité par des entreprises publiques et privées pour ses réalisations (portes, portails, fenêtre, balcon et gardes corps, grilles roulantes, etc.) Même si au départ elle formait dans le tas, l’entreprise commence à faire parler d’elle. Et c’est pour être plus professionnel qu’il y a deux ans que le volet formation a été ouvert. « Le centre de formation a été mis sur pied afin que les apprenants ne se forment plus seulement dans le tas, mais qu’ils suivent une formation logique, bien élaborée grâce à l’approche par compétences », conclut Charles Olama.


Read also : BEPC : près de 220 000 candidats

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category