Transfert d’argent : ce que la numérisation a changé

Payement des frais de consultation, factures, et les mouvements de compte à compte font parties des différents services qui se font grâce à la digitalisation bancaire.

Francis Edipa, cadre dans une ONG basée dans la ville de Yaoundé, avait l’air tout contrarié la semaine dernière en entrant dans l’une des agences de sa banque. Il souhaitait effectuer un transfert de son compte courant vers son compte d’épargne. Au moment il s’apprêtait à remplir la fiche y relative, son gestionnaire, souriant et remuant la tête, s’est empressé de lui dire qu’il n’avait plus besoin de faire le poireau dans les rangs pour bénéficier d’un tel service. « Monsieur Edipa vous pouvez le faire en utilisant notre application de chatbanking. Elle permet aux clients d’effectuer des transactions bancaires via WhatsApp et Facebook Messenger sans avoir à se rendre en agence. Tout simplement sous forme de conversation vous donnez des instructions bancaires que l’application exécute en s’interfaçant avec notre système d’information bancaire », s’est-il laisser dire. Une fois informé de cette solution numérique, Francis Edipa a lancé un ouf de soulagement, s’est retiré en inondant de remerciements son interlocuteur.


Read also : Corridor Douala-Bangui : le trafic peut reprendre

Michel Temgoua, lui, consultant en communication, se réjouissait récemment d’avoir reçu le payement de ses frais de consultation via un SMS. « Les choses vont vite avec le numérique. Je venais à peine d’envoyer mon rapport final de consultation que mon payement a été effectué », s’en ventait-il auprès d’un ami. Avant de poursuivre : « je vais immédiatement transférer cet argent dans mon compte d’épargne », a-t-il lancé. 


Read also : Emergence : Charles Foka pour une transition énergétique

Outre les institutions bancaires, les entreprises de téléphonie mobile s’y sont également mises. Un rapport de la Banque européenne d’investissement intitulé « le secteur bancaire en Afrique : de l’inclusion financière à la stabilité financière », note en effet que : « les dépôts et retraits d’argent et les transferts entre pairs restent les principaux services proposés par les fournisseurs de paiement mobile, 84% des fournisseurs d’Afrique subsaharienne ont offert des services de paiement international de factures et 79% des facilités de paiement pour les commerçants ; en outre, 45% ont permis à des clients de procéder à des transferts de fonds internationaux », apprend-on dans ce document. 


Read also : Allocation de résilience de la Banque mondiale : le Cameroun en quête d’éligibilité

Selon les estimations de la Banque mondiale, les transferts d'argent de la diaspora africaine à destination du continent se sont établis, en 2019, à 85,2 milliards de dollars, soit plus de 47000 milliards de F. Ils représentent environ 12,20% des transferts mondiaux effectués par les migrants. Et tout ceci se fait grâce aux transferts d’argent numérisés. 


Read also : Association des « bayam-sellam » : un congrès extraordinaire annoncé

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category