37e Conférence ministérielle de la Francophonie : la voix du Cameroun

Au cours des assises tenues mardi et mercredi par visioconférence, la secrétaire générale du Minrex, Cécile Mballa Eyenga, a fait le point de la situation socioéconomique du pays.

Le Cameroun a pris part à la 37e Conférence ministérielle de la Francophonie qui s’est achevée hier. Tenus par visioconférence, ces travaux regroupaient les ministres des Affaires étrangères des pays de l’espace francophone. Le Cameroun était représenté par Cécile Mballa Eyenga, secrétaire générale du ministère des Relations extérieures (Minrex). Mardi à l’ouverture, Cécile Mballa Eyenga avait, comme tous ses homologues, fait le point de la situation socioéconomique et sécuritaire du pays. Une situation sociale marquée par la pandémie du Coronavirus. Laquelle a impacté les domaines tels que l’éducation, la sécuritaire alimentaire, les situations humanitaires et la santé, avec de nombreuses pertes en vies humaines. 


Read also : Rétrospective 2020 : l’année de Paul Biya

Sur le plan économique, la secrétaire générale du Minrex a déploré les conséquences néfastes du Covid-19 sur tous les pays-membres de la Francophonie, et davantage ceux en voie de développement. « Pour ces derniers, les défis sont encore plus grands, leurs économies étant durablement affectées par une baisse de régime aux conséquences négatives sur leurs capacités à remplir leurs engagements internationaux, ainsi qu’à l’égard de leurs populations ». Pour elle en effet, même si la pandémie a considérablement reculé, elle reste cependant présente. D’où la sensibilisation continue sur le respect des mesures-barrières, en matière de lutte contre le virus qui resurgit dans nombre de pays.


Read also : Special 2020 : President Biya’s Achievements On Spotlight

Elle a également évoqué les effets de cette maladie sur la lutte contre le terrorisme. Un phénomène auquel plusieurs pays francophones sont confrontés. A ce propos, elle a regretté fort opportunément le fait que « les forces obscurantistes aient poursuivi leurs attaques contre la vie, la paix et la sécurité des populations et des Etats. Au Cameroun, elles se sont attaquées le 24 octobre 2020 à l’avenir de l’humanité », a-t-elle précisé. Face à ces défis multiformes, la secrétaire générale du Minrex a sollicité le renforcement de la coopération multilatérale. 


Read also : Reconstruction de l’Extrême-Nord : le programme présidentiel en marche

Hier, lors de son intervention de clôture réservée « aux questions diverses », elle a soumis à l’attention des participants, la candidature camerounaise au poste de secrétaire général de la Conférence des ministres de la Jeunesse et des Sports de l’espace francophone.  Avec emphase, Cécile Mballa Eyenga a sollicité le soutien des autres Etats-membres, d’autant que ce sera une grande première pour l’Afrique centrale.


Read also : National Development Strategy : UN Is Finalising Cooperation Framework

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category