Guider : 13 personnes meurent calcinées

Des membres d’une même famille ont péri dans un incendie dans la nuit de jeudi à vendredi dernier.

Guider, quartier Sanguerre 3, samedi 28 novembre 2020.  10h30 mn, la désolation. La tristesse. La vie s’est arrêtée dans le quartier qui pleure ses morts. En silence. Dans une indicible douleur. 48 heures après la tragédie survenue dans la famille de feu Aladji Sali Hambo, tragédie dans laquelle 13 membres de la famille ont été calcinés dans un incendie qui s’est produit dans la nuit de jeudi à vendredi dernier, le lieu-dit « Carrefour Sodecoton » est encore sous le choc. Curieux, parents, amis, hommes de médias, connaissances continuent de déferler sur les lieux. L’endroit est devenu subitement « célèbre ». De part et d’autre de la rue secondaire bitumée qui serpente à travers le quartier, des tentes ont été dressées. Une trentaine de personnes y ont pris place sur des nattes.  Elles ont le regard tourné vers ce qui reste du domicile familial, complètement consumé. Dans la nuit de jeudi à vendredi, aux environs de 1h du matin, 13 membres de la famille ont péri dans un incendie.  Seul un rescapé a réussi à s’extirper des flammes. Ishaga, un jeune homme de 15 ans, a pu dompter le feu. Il s’en est cependant sorti avec des brûlures. « Sa vie n’est plus en danger. Il est à l’hôpital de Guider », relate son oncle Amadou Sali. Ce dernier raconte que le « feu a surpris tout le monde en plein sommeil ». Ses propos sont presque corroborés par l’adjudant-chef major Moutsia Toukoussou, commandant de la brigade TER de Guider rencontré par l’équipe de CT à la gendarmerie. A Sanguerre 3, l’heure est aux prières, aux méditations et aux lamentations. C’est le calme plat.


Read also : Elite One : une journée très offensive

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category