« Le transfert va commencer dès ce jour »

Raphaël Ngole Ekane, chef du projet Contingency power supply to the North.

Quelles dispositions ont été prises pour le transfert des équipements de la centrale thermique d’Ahala vers le septentrion ? 


Read also : Engins de génie civil : une usine d’assemblage opérationnelle à Kribi

Nous avons ici des groupes électrogènes qui, à cause de la mise en service de Memve’ele n’étaient plus très sollicités et le gouvernement a souhaité que nous transférions 23 d’entre eux dans le septentrion. Neuf seront installés à Ngaoundéré et 14 à Djamboutou à Garoua. Cet équipement va être transporté par des partenaires externes déjà mobilisés sur le site. Il y a des parties du travail qui sont soumissionnées, par exemple, le déplacement du matériel vers le Nord, la coordination des départs et le génie civil. Mais c’est nous qui allons assurer le gros de l’activité. Nos équipes seront déployées dans les deux villes durant les travaux. 


Read also : Cameroun-Allemagne : les grands projets forestiers passés en revue

A quand le démarrage effectif du transfert des équipements et le ravitaillement des villes sinistrée ?


Read also : Electricité : ces compteurs qui divisent

Le transfert va commencer dès ce mardi 1er décembre et va se poursuivre sur deux semaines pratiquement. Une fois sur place, les équipements seront installés sur un site à Ngaoundéré, jadis utilisé pour l’entreposage du matériel. Nous allons construire et aménager une centrale entièrement neuve. A Garoua, nous avons déjà repéré un site, mais il faut l’aménager. Et nous pensons que d’ici le 15 janvier 2021 nous aurons terminé avec l’aménagement de ces deux sites. Si aucun empêchement ne survient lors du transfert des équipements, nous pourrons après cette phase, avoir les premiers mégawatts dans les villes sinistrées. 


Read also : Compteurs : le choix est désormais possible

Comment vont s’effectuer la connexion des équipements sur les sites sélectionnés ?


Read also : Microfinance : les ingrédients de la performance

Nous allons commencer par Garoua qui dispose déjà de cuves. Nous allons nous connecter à ce matériel pour faire fonctionner les groupes. Ngaoundéré va suivre, car il y a différents travaux de génie civil à y effectuer.


Read also : Bertoua : 478,9 millions de F pour le marché de Mokolo II

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category