« L’UNDP va encore surprendre »

Junior Woulé Ndoliké, candidat UNDP aux régionales dans le Lom-et-Djérem.

Que propose l’UNDP aux populations du Lom-et-Djérem, dont vous sollicitez les suffrages à travers les conseillers municipaux ?


Read also : Rétrospective 2020 : l’année de Paul Biya

Après les élections municipales du 9 février 2020, nous avons eu des communes. Fort de cet acquis, l’UNDP a jugé nécessaire d’aller aux régionales du 6 décembre 2020. Dans cette liste, on a sélectionné des hommes et des femmes capables de servir et non de se servir. Voyez-vous, on a toujours servi aux populations des projets qui ne cadrent pas avec leurs aspirations. L’UNDP n’épouse pas cette manière de faire. Nous avons déjà pris des contacts avec des organisations non gouvernementales afin de procéder à des travaux d’intérêt général qui vont impacter le bien-être des populations, c'est-à-dire qu’on veut implémenter un développement participatif. Il faut que les populations se reconnaissent dans les projets de développement qu’on va implémenter. Notre manière est un peu inspirée du modèle rwandais, c'est-à-dire, on arrive aux affaires, on procède ensuite à un état des lieux et ce sont les populations qui vont mettre en œuvre leurs propres et ces projets seront divers et dans tous les domaines à savoir économique, sanitaire, sécuritaire, etc. On a ici à l’Est, des ressources. Nous avons la zone sahélienne et la zone tropicale, qui méritent d’être valorisées. L’activité agropastorale doit prendre corps.  


Read also : Special 2020 : President Biya’s Achievements On Spotlight

Quelles sont vos chances de victoire dans un contexte où sur huit communes une seule est contrôlée par votre parti politique ?


Read also : Reconstruction de l’Extrême-Nord : le programme présidentiel en marche

Effectivement, cette question nous revient. Lors des dernières municipales, on a pu engranger une commune, celle de Garoua-Boulai. Un de nos conseillers est malheureusement décédé. On en compte aujourd’hui 24. Mais mettons à l’idée que cette élection est secrète. Les votants sont des conseillers municipaux. Il s’agit des gens qui savent ce qu’ils veulent. Nous avons un projet de campagne adapté, réaliste et ambitieux. Nos partenaires d’en face ont le leur. Mais ce que je dis aux conseillers municipaux, c’est ceci : depuis des décennies, on nous a servi les mêmes plats et ce sont les mêmes personnes qu’on est en train de reprendre pour échouer. Qu’ils ne tombent plus dans ce piège. Qu’ils choisissent l’UNDP, pour un développement participatif réel c'est-à-dire tout le monde va se reconnaître dans nos projets de société et le bien-être sera assuré. Donc, bien que ces conseillers soient du RDPC, ils auront la jugeote pour voir clair et opérer le vote utile. Notre approche est fondée sur des mécanismes que nous sommes en train de perfectionner. L’UNDP va encore surprendre beaucoup de monde.


Read also : National Development Strategy : UN Is Finalising Cooperation Framework

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category