Propagande : le match des slogans

A travers divers messages, les candidats font appel à leur ingéniosité pour se vendre.

En termes de slogans de campagne, le moins que l’on puisse dire est qu’il y a de la matière. Les messages varient d’un parti politique à l’autre. Chez les représentants du commandement traditionnel aussi.


Read also : Rétrospective 2020 : l’année de Paul Biya

Tenez par exemple : « L’expertise économique au service du développement de la région du Centre », est le slogan de campagne du candidat du Parti de l’alliance libérale (PAL). Grâce à sa formation d’économiste et de son expérience acquise dans les milieux de la gestion, notamment au sein de la société camerounaise des Sacheries en 1993, Célestin Bedzigui, actuellement premier adjoint au maire de la commune de Monatélé, département de la Lékié, entend désormais mettre cette expérience accumulée à la disposition de sa localité et de la région du Centre en général. Son collègue du même exécutif communal, Denis Emilien Atangana, président du Front des démocrates camerounais est tout aussi tranché dans son message. Pour appâter les électeurs, conseillers municipaux comme lui, il les invite à prendre leurs responsabilités et saisir l’opportunité qu’offre la décentralisation pour construire et développer leur département. « Chers collègues conseillers municipaux, à nous d'écrire l'histoire », est donc son mot d’ordre.


Read also : Special 2020 : President Biya’s Achievements On Spotlight

Le Parti camerounais pour la Réconciliation nationale (Pcrn), mise quant à lui, sur le courage et la hardiesse de la jeunesse.  A l’image de son leader Cabral Libii, classé troisième au terme de l’élection présidentielle du 7 octobre 2018, le parti bat campagne sous le paradigme de l’audace. D’où le slogan : « Le choix audacieux pour la région ». Contrairement aux autres formations politiques qui ont opté pour un message précis, le Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc), tout en fixant des limites, a plutôt donné une marge de manœuvre plus large à ses poulains. Le parti du flambeau ardent a exhorté ses candidats « à mener une campagne électorale de qualité et de grande proximité, dans un esprit de cohésion et de solidarité renforcée ». Au Peuple uni pour la Rénovation sociale (Purs) de Serge Espoir Matomba, on mise également sur un état d’esprit d’ensemble axé sur les mécanismes d'une décentralisation efficace. Tout se joue donc autour de : « Nos régions au cœur de la Rénovation Sociale »


Read also : Reconstruction de l’Extrême-Nord : le programme présidentiel en marche

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category