Travail et sécurité sociale : un accent sur la protection du travailleur

Le ministre Grégoire Owona a défendu, dimanche dernier, un budget de 5,49 milliards de F devant les députés.

Afin d’exécuter ses programmes, le ministère du Travail et de la Sécurité sociale (Mintss) souhaite bénéficier d’une dotation budgétaire de plus de 5,49 milliards de F. Soit 4,89 milliards de F en fonctionnement et 600 millions de F en investissement. Ce budget connaît une hausse de 2,4% par rapport à l’exercice budgétaire en cours d’achèvement. Mais, de l’avis du ministre Grégoire Owona, qui l’a défendu le 29 novembre dernier devant la Commission des finances et du budget de l’Assemblée nationale, il en faudrait beaucoup plus au regard des besoins dans ce sous-secteur.


Read also : Rétrospective 2020 : l’année de Paul Biya

Qu’à cela ne tienne, le Mintss affiche des projets ambitieux pour 2021. Globalement, il est question d’améliorer la sécurité sociale. Ce qui passera par la promotion de la création des mutuelles, ainsi que le renforcement des capacités de leurs dirigeants. Le Mintss veut également contribuer à la mise en place de la Couverture santé universelle aux côtés du ministère de la Santé publique. 


Read also : Special 2020 : President Biya’s Achievements On Spotlight

Dans le volet amélioration de la protection du travailleur, il s’agira de poursuivre la construction et la réhabilitation des services de l’Inspection du travail. Un accent sera également mis sur l’intensification de la lutte contre le travail des enfants. Ceci, à travers la mise en œuvre du Plan d’action national pour l’élimination des pires formes de travail des enfants au Cameroun. 


Read also : Reconstruction de l’Extrême-Nord : le programme présidentiel en marche

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category