Fécatir : le Littoral cible ses objectifs

Le bureau régional vient de prendre fonction, avec notamment pour mission d’assurer la promotion du tir et d’élaborer les textes de la ligue.

En installant les membres du bureau de coordination du Littoral ce 21 novembre à Douala, le président de la Fédération camerounaise de tir (Fécatir), le colonel Dieudonné Ayissi, vient de franchir une étape importante dans le processus de redynamisation de cette fédération. Le coordonnateur régional, David Edoube Dikotto Mpondo et ses collaborateurs ont été installés dans leurs fonctions par le délégué du ministère des Sports et de l’Education physique du Littoral, Christian Njanga Mbongo.


Read also : Assainissement : le marché de Nyalla bientôt délocalisé

Le coordonnateur régional est bien connu dans le monde sportif. Il a notamment été président du mythique Caïman de Douala. David Edoube Dikotto Mpondo est ingénieur de génie civil et chef traditionnel. Il a servi pendant 35 ans dans les forces de défense camerounaises. Il est secondé par le Sg du bureau de coordination, Ibrahim Njikam, professeur des lycées d’enseignement général.


Read also : Motos-taxis : l’heure de l’assainissement a sonné

En les installant, Christian Njanga Mbongo leur a rappelé leurs principales missions. Notamment sensibiliser les corps de la région du Littoral sur la nécessité de régulariser leur statut juridique en vue de l’obtention des agréments auprès du Minsep, et convoquer l’assemblée générale au terme de leur mandat.


Read also : Hôpital gynéco-obstégrique : des armes contre l’AVC

Auréolés de leur nouveau statut, les membres du bureau de coordination ont aussitôt procédé à l’organisation des finales régionales de tir dans deux disciplines, à savoir le tir à la carabine et le tir à l’arc. Devant le président de la Fécatir, le délégué régional du Minsep et le public venu nombreux, les athlètes ont rivalisé d’adresse, étalant leurs talents sous le contrôle de Marie Kimason, entraîneuse nationale à la Fécatir.


Read also : Enseignement secondaire : le Minesec en inspection

Au tir à la carabine, Richie Roye Nsangang a été le plus adroit avec 84 points, suivi du jeune Jordan Edoube Dikotto Mpondo, qui a totalisé 48 points. Le tir à l’arc a été remporté par Yvan Nkamgoue avec 76 points, suivi d’Arnaud Serfiebe, 68 points. Le président de la Fécatir a saisi l’occasion pour rappeler l’historique de cette fédération marquée par plusieurs péripéties. La Fécatir a été créée en 1994 et suspendue en 2004 du fait de son inactivité caractérisée par l’absence des compétitions. Elle a été réactivée et réhabilitée en 2007 par la mise en place d’un comité de gestion provisoire dirigé par le colonel Dieudonné Ayissi. Actuellement, la Fécatir occupe la troisième place africaine dans la discipline du tir au pistolet après l’Egypte et la Tunisie.


Read also : Université de Douala : les pistes de l’autonomie financière

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category