Océan : le RDPC face à deux adversaires invisibles

Le président de la Commission départementale de campagne pour le RDPC demande à ses camarades de mouiller le maillot pour un 100%. C’était à Kribi le 25 novembre 2020.

Encore 10 jours pour convaincre. Et le président de la Commission départementale de campagne du RDPC pour l’Océan, le ministre Jules Doret Ndongo, ne perd pas une seule seconde. « Nous sommes à la recherche du 100% », dit-il. Le 25 novembre 2020, à la salle des fêtes de Kribi, le président de la Commission départementale de campagne pour l’Océan a réuni autour de lui tous les cadres du RDPC du département et les 20 candidats du parti pour les élections régionales du 6 décembre 2020. C’était alors le lancement de la campagne du parti. Ils sont venus de toutes les sections du RDPC dans l’Océan. Ils auraient aimé organiser un grand meeting mais, la situation sanitaire leur a imposé une réunion qui respectait les mesures-barrières contre le coronavirus. 


Read also : Respect des mesures barrières : dangereuse insouciance

Dans le département de l’Océan, le RDPC n’a pas de concurrent pour ces régionales 2020. Une équation que d’aucuns croiraient facile à résoudre. Pourtant, elle est bien difficile pour le président de la Commission départementale de campagne. « Nous partons dans une élection où nous avons deux adversaires invisibles : l’abstention et le bulletin nul », fait donc savoir le ministre Jules Doret Ndongo. Il va demander aux membres injectés dans les équipes de campagne de mesurer chacun le poids de sa responsabilité. Ils seront 235 conseillers municipaux dans le département de l’Océan à aller aux urnes le 6 décembre 2020. Et pour un résultat sans erreur, le président de la Commission départementale de campagne fait appliquer la stratégie du porte-à-porte. Les lieutenants du RDPC seront alors sur le terrain pour convaincre. Pour réussir leur mission, ils présenteront, au détail prêt, les œuvres du parti et de l’Etat dans le département de l’Océan.


Read also : Retours volontaires de refugiés nigérians : le geste d'aurevoir de Paul Biya

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category