Garoua : Issa Tchiroma galvanise ses troupes

Le président national de ce parti est arrivé hier dans son fief politique pour booster le moral des candidats da sa formation politique.

A deux jours de la fin de la campagne électorale pour l’élection des conseillers régionaux du 6 décembre prochain, le Front pour le salut national du Cameroun (Fsnc), le parti d’Issa Tchiroma Bakary, se dit prêt à défendre ses couleurs. Hier en mi-journée, le président national est arrivé à Garoua, pour encourager les candidats du parti engagés sur le terrain. « Je viens d’abord leur dire mon appréciation. Ils sont en train d’abattre un travail herculéen dans la discrétion la plus totale. Nous sommes convaincus que tout ce qui est grand se fait dans le silence. C’est notre stratégie, parce qu’en face de nous, nous avons deux dinosaures : le Rdpc qui broie tout sur son passage et l’Undp qui est un vieux de la vielle. C’est pourquoi le Fsnc mène une stratégie de survie de présence effective au niveau de toutes les institutions, et il n’a pas de choix que d’adapter sa stratégie », a-t-il laissé entendre. 


Read also : Respect des mesures barrières : dangereuse insouciance

A la question de savoir quelles sont les chances de son parti au cours de ce scrutin, Issa Tchiroma Bakary répond que « cette élection régionale couronne toutes les dispositions constitutionnelles en matière d’organisation de l’Etat, de la nation, et le Fsnc, en tant qu’acteur majeur désormais, ne pouvait qu’y prendre part. Nous refusons de penser que ce pot de terre qui lutte contre ce pot de fer, voilà pourquoi nous allons avec les moyens modestes qui sont les nôtres. Nous nous appuyons surtout sur l’expérience politique, que personne ne peut nous dénier ». Aux militants, sympathisants et acteurs majeurs sur le terrain, le président national leur demande de recevoir toute l’appréciation et les félicitions de la direction du parti. « Nous leur demandons de continuer la campagne de sensibilisation et de conscientisation, qu’ils continuent à faire du porte-à-porte, qu’ils ne se laissent pas intimider par les apparences et les apparats de tous ces grands partis qui nous font aujourd’hui voir de toutes les couleurs. 


Read also : Retours volontaires de refugiés nigérians : le geste d'aurevoir de Paul Biya

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category