Lutte contre le VIH/sida : le soutien de l’ambassade d’Israël

Un don médical d’une valeur de 25 millions de F a été remis hier à la Cameroonian Foundation for Aids (Camfaids), qui accompagne les personnes vulnérables.

Spectrophotomètre, lits de consultations, tables de prélèvements, intrants et réactifs, lampes d’appoint, pèse-personnes, etc. Voilà en gros le matériel médical, d’une valeur de 25 millions de F remis hier à Yaoundé par l’ambassade d’Israël au Cameroun à la Cameroonian Foundation for Aids (Camfaids). C’est une organisation à base communautaire de lutte contre les VIH/sida, de promotion des droits humains et d’éducation sur les questions de genre et d’identité. 


Read also : Solidarité chez les enseignants : union sacrée autour de la craie

Pour une fréquence de visite de 5000 personnes par an, l’association qui dispose d’un centre d’accueil et d’écoute, d’un refuge pour victimes de violences basées sur le genre et d’un laboratoire communautaire, présentait depuis 2012, plusieurs besoins. La Camfaids déplorait la vétusté de ses locaux, le manque de matériel médical et d’appareils de laboratoire. C’est dans cette optique que l’ambassade d’Israël au Cameroun, a une fois de plus décidé de la soutenir. Depuis 2018, la Camfaids bénéficie de son accompagnement, illustré notamment par la réhabilitation du refuge de l’association et l’aide à l’ouverture d’un laboratoire communautaire au sein de la Camfaids. Aussi, a-t-elle bénéficié de l’envoi de deux staffs de l’association à Haifa en Israël pour un stage sur l’entrepreneuriat social. Une action que Isi Yanouka, ambassadeur d’Israël au Cameroun, trouve insuffisante au vu des besoins que présentent de nombreuses autres associations. « J’aurais aimé avoir un plus grand budget pour soutenir beaucoup d’autres associations, mais on verra au fur et à mesure ce que le gouvernement d’Israël nous accorde et ce que nos très généreux donateurs nous offriront », a confié le diplomate israélien. La Camfaids dispose désormais d’un matériel médical d’appoint qui lui permettra de s’occuper gratuitement des personnes vulnérables et marginalisées en l’occurrence celles vivant avec le VIH/sida, les travailleuses du sexe, etc. 


Read also : Plan triennal spécial-Jeunes : le temps des entrepreneurs juniors

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category