Partenariat public-privé: une stratégie pour doper la visibilité

 Un atelier ouvert hier à Yaoundé pour élaborer un plan d’action visant à encourager l’usage de cet outil de la commande publique par les ministères

Il faudra en tout 15 000 milliards de F à l’Etat du Cameroun pour réaliser les infrastructures inscrites dans le Document de stratégie pour la croissance et l’emploi (DSCE). « Les ressources internes ne peuvent pas seules suffire à financer cet ambitieux programme. De même, l’obtention d’emprunts auprès des partenaires financiers traditionnels a tendance à devenir difficile parce que leurs conditions sont de plus en plus rudes », a souligné Dieudonné Bondoma Yokono, président du Conseil d’appui à la réalisation des contrats de partenariat (CARPA). Les partenariats public-privé (PPP) arrivent en sapeurs-pompiers face à cette situation. « Il est important que nous exploitions toutes les possibilités de financement alternatif notamment le PPP qui permet de mobiliser des partenaires privés autour des projets publics pour leur financement, leur réalisation, leur exploitation, leur maintenance puis leur transfert à l’Etat », a expliqué le président.
C’est dans cette logique qu’un atelier national de validation du Plan stratégique de développement des PPP au Cameroun s’est ouvert hier à Yaoundé. Ledit  plan viendra renforcer les capacités des responsables des administrations, porteuses de projets d’infrastructures afin qu’ils intègrent les PPP dans leur vision. Aussi, la stratégie permettra-t-elle d’améliorer la préparation des projets à réaliser, laquelle reste le ventre mou du cycle des projets. Ainsi, le plan propose des actions qui visent à mieux identifier les projets, mieux financer les études en vue de la réalisation des projets pour améliorer la qualité de service pour accélérer le renouvellement des infrastructures. Car, selon la représentante du représentant-résident de la Banque africaine de développement, (BAD), Christiane Bollo Tema, présente lors des travaux, « avec les PPP, nous pouvons aller plus loin dans la mise en œuvre des projets routiers ». Avis partagé par Petra Zimmermann de la GIZ qui a affirmé : « Les PPP sont des outils innovants de la commande publique qui permettraient d’obtenir, s’ils sont bien mis en œuvre, des résultats favorables ».

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie