Minsep: haro sur la corruption !

Des responsables des services centraux, déconcentrés, rattachés et sous-tutelle sensibilisés hier à  Yaoundé.

Lutter contre l’ignorance. Eviter des délits de fautes de gestion. Sensibiliser les responsables  et prévenir des atteintes à la fortune publique et à la lutte contre la corruption. C’est la méthode choisie par la cellule de lutte contre la corruption du ministère des Sports et de l’Education physique (Minsep) pour bannir ce fléau. Pas question de faire des projets de construction de maison sur les budgets devant servir aux compétitions. C’est l’argent de l’Etat. « Le Minsep a trouvé opportun de solliciter un expert du Contrôle supérieur de l’Etat pour édifier sur la sensibilisation et la prévention de la gestion de la fortune publique. Il ne faut pas attendre quand les gestionnaires ont déjà volé pour les conduire en prison. Les prisons sont pleines », précise Macias Dohbobga Nwana Dinga, inspecteur général des services au Minsep et président de la  Cellule ministérielle de lutte contre la corruption. Au cours de la formation tenue hier à la salle des Conférences du Minsep, les outils de prévention ont été mis à la disposition des participants.
Au Minsep, la période est sensible. La tentation est grande avec les préparatifs des opérations de renouvellement des organes dirigeants des fédérations sportives civiles nationales. « Il est nécessaire que les responsables de notre département ministériel se familiarisent avec la panoplie de stratégies et mesures visant à combattre les atteintes à la fortune publique et la corruption, afin que les services centraux, déconcentrés, rattachés et sous-tutelle demeurent des instruments régalien au service de l’Etat et de l’intérêt général», explique le Minsep, Bidoung Mkpatt.
 

Reactions

Commentaires

    List is empty.

Laissez un Commentaire

De la meme catégorie