Sahara occidental : Washington et Rabat en phase

Après la reconnaissance du Sahara occidental comme territoire marocain par Washington le roi Mohammed VI a eu un échange téléphonique avec Donald Trump.

C’est un acte historique que le président américain a posé en reconnaissant pour la première fois, la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental. Disputé depuis des décennies entre le Maroc et le Front polisario, soutenu par l’Algérie, ce territoire est officiellement, pour les Etats-Unis, un territoire marocain. C’est à la suite de ce décret que Donald Trump et le roi Mohammed VI ont eu un entretien téléphonique. Selon un communiqué du cabinet royal marocain, le locataire de la Maison blanche a saisi cette occasion pour informer, de vive voix, le roi du Maroc, la reconnaissance par Washington de la « pleine souveraineté du royaume du Maroc sur l’ensemble de la région du Sahara marocain. » Pour traduire en acte cette décision historique, les Etats-Unis d’Amérique ont décidé de l’ouverture d’un consulat à Dakhla, à vocation essentiellement économique. Une nouvelle bien accueillie par le roi Mohammed VI qui a exprimé « sa profonde gratitude aux Etats-Unis » pour ce « soutien franc et sans ambiguïté à la marocanité du Sahara ». Le roi du Maroc a souligné que bien que l'occasion ne se soit pas présentée pour rencontrer directement son homologue américain, « les consultations et la coordination se sont poursuivies, en particulier depuis la visite de Jared Kushner, conseiller spécial de Donald Trump, en mai 2018, qui a été décisive sur différentes questions. »


Read also : Congo : une deuxième raffinerie en chantier

La décision américaine de reconnaître ce territoire comme étant un territoire marocain intervient également après l'intervention « décisive et efficace des Forces armées royales, dans la zone de Guerguerat, afin de maintenir la sécurité et la stabilité dans cette partie du territoire marocain, et d'assurer la libre circulation des personnes et des biens avec les pays frères africains ». Au cours du même entretien, les deux dirigeants ont échangé sur la situation actuelle dans la région du Moyen-Orient. A cet égard,  le roi Mohammed VI a évoqué les positions constantes et équilibrées du royaume chérifien  au sujet de la question palestinienne, soulignant que le Maroc soutient une solution fondée sur deux Etats vivant côte à côte dans la paix et la sécurité, et que les négociations entre les parties palestinienne et israélienne restent le seul moyen de parvenir à un règlement définitif, durable et global de ce conflit. 


Read also : Covid-19 Vaccine : G7 Members Pledges Extra Funding

Donald Trump et Mohammed VI ont également évoqué les efforts déployés pour résoudre la crise au niveau du Conseil de coopération du Golfe. 


Read also : Algeria : President Dissolves Parliament

Reactions

Comments

    List is empty.

Lead a Comment

Same category